Bismack Biyombo annonce officiellement ses débuts avec la RDC au Caire

KINSHASA (FIBA Basketball World Cup 2019 African Qualifiers) - Bismack Biyombo a tenu vendredi une conférence de presse à Kinshasa, au cours de laquelle il a annoncé qu'il fera ses débuts en sélection nationale de République démocratique du Congo à la fin du mois au Caire.

Cette annonce est une excellente nouvelle pour les Congolais, actuellement derniers du Groupe C des Éliminatoires Zone Afrique pour la Coupe du Monde FIBA 2019. 

Depuis des années, l'ailier-fort du Orlando Magic a manifesté son envie de porter les couleurs de son pays natal, mais pour des raisons indépendantes de sa volonté, il n'a jusqu'à présent jamais pu le faire.

"PAR LE PASSÉ, UNE QUESTION D'ASSURANCE M'EMPÊCHAIT DE JOUER POUR LA SÉLECTION NATIONALE. MAIS LA FIBA ET LA NBA ONT TROUVÉ UNE SOLUTION POUR LES ÉLIMINATOIRES POUR LA COUPE DU MONDE."
Biyombo

Avec des Congolais dos au mur dans ce "groupe de la mort" qu'ils partagent avec l'Angola, l'Égypte et le Maroc, le moment est très bien choisi par Biyombo.

“Comme beaucoup d'autres, j'attends ce moment depuis longtemps," avoue-t-il.

"L'an passé, je suis venu pour jouer, mais je n'ai finalement pas pu le faire. Maintenant, je suis quasi prêt. J'adore mon pays et c'est un honneur de représenter la République démocratique du Congo."

L'Égypte sera l'hôte de cette seconde manche du Groupe C des Éliminatoires Zone Afrique, qui se déroulera du 29 juin au 1er juillet.

Les Congolais auront fort à faire pour renverser une situation compromise (0-3) et essayer de terminer à l'une des trois premières places du groupe, synonymes de qualification pour le second tour des Éliminatoires Zone Afrique à 12 équipes qui débuteront en septembre.

Même si Biyombo insiste sur le fait qu'il ne vient pas là en sauveur de sa sélection nationale, il affirme néanmoins qu'il entreprendra tout pour aider son pays à passer au tour suivant.

“J'ai toujours voulu jouer en équipe nationale. Je n'ai jamais changé de nationalité, on me l'a proposé mais j'ai à chaque fois refusé, parce que je pensais qu'un jour j'aurais la chance de jouer pour mon pays," dit le joueur de 2.06m.

“Je me suis construit une belle carrière en NBA, j'ai du succès, mais ce n'est pas le plus important : ce qui compte plus que tout est l'honneur de représenter son pays.

“Je n'arrive pas [en équipe nationale] pour jouer le héros ou le sauveur. Je viens juste pour apporter ma contribution et mettre mes qualités au service de l'équipe, afin de l'aider à accomplir quelque chose de spécial, tous ensemble."

Avec le nouveau système de compétition FIBA, le nombre d'équipes participant à la Coupe du Monde FIBA est passé de 24 à 32, l'Afrique ayant désormais droit à 5 représentants - au lieu de 3 jusqu'ici - dans la compétition majeure de la FIBA.

Les Congolais - qui aspirent à intégrer le sommet de la hiérarchie continentale - y voit une belle occasion de se faire connaître au niveau mondial.

“Notre jeunesse rêve d'une qualification pour la Coupe du Monde en Chine. Nous nous battrons pour que cette expérience devienne inoubliable pour nous," lance le natif de Lubumbashi, ajoutant  : “Si nous arrivons à convaincre nos joueurs évoluant à l'étranger, nous pourrions avoir une équipe très intéressante. Mais pour le moment, nous devons faire de notre mieux dans ces Éliminatoires Zone Afrique."

Pourquoi a-t-il fallu aussi longtemps à Biyombo pour enfiler le maillot de son pays ?

“Par le passé, une question d'assurance m'empêchait de jouer pour la sélection nationale. Mais la FIBA et la NBA ont trouvé une solution pour les Éliminatoires pour la Coupe du Monde, ce qui facilite notre participation.

“Cet été, mon programme me permettra de voir les progrès réalisés par la fédération et par mes coéquipiers."

Les Congolais sont actuellement en camp d'entraînement en Tunisie pour préparer la troisème fenêtre qualificative de la Zone Afrique.

Source : FIBA 

Bismack Biyombo annonce officiellement ses débuts avec la RDC au Caire
Retour à l'accueil