Houston à une victoire de la finale NBA mais retient son souffle pour Chris Paul

Derrière un Chris Paul (20 points, 7 rebonds, 6 passes, 3 interceptions) héroïque en deuxième mi-temps, mais peut-être perdu pour la fin de la série, Houston est allé chercher une deuxième victoire de suite dans le money-time pour prendre l’avantage dans cette série et se placer à un succès des finales NBA (98-94). Le scénario du match était pourtant parfait pour Golden State. Dominés en début de match, ils ont quand même réussi à rester dans le coup avant de passer devant en troisième quart-temps. Mais comme lors du Game 4 et malgré 74 points pour le trio Durant – Curry – Thompson, leur attaque a craqué dans les dernières minutes et a payé pour leurs 18 ballons perdus.

Côté Rockets, James Harden (19 points à 5/21 aux tirs) a semblé fatigué pendant tout le match mais Eric Gordon (24 points), Clint Capela (12 points, 14 rebonds, 2 contres) et PJ Tucker (8 points, 9 rebonds) ont pris le relais. Malgré cette victoire capitale, Houston attendra avec impatience des nouvelles de la cuisse de Chris Paul…

Houston à une victoire de la finale NBA mais retient son souffle pour Chris Paul

Golden State peut s’estimer heureux
Toujours privés d’Andre Iguodala, les Warriors commencent la rencontre avec plus de mouvement et d’agressivité mais avec trois balles perdues en trois minutes, permettant aux Rockets d’entamer le match par un 6-0. Poussés par le Toyota Center, les hommes de Mike D’Antoni dominent ce début de match mais leur 0/6 à trois points garde Golden State sur leurs talons alors qu’ils devraient aisément compter plus de dix points d’avance (10-8).

Alors que la défense texane frustre de nouveau les Warriors et les force à chercher des isolations et donc des tirs difficiles, Gerald Green débloque lui le compteur de Houston derrière les 7m25 avec deux tirs primés dans les corners lors de ses trois premières minutes sur le terrain (19-10). Steve Kerr décide alors d’ouvrir son banc en faisant appel à David West, Quinn Cook, Jordan Bell et Shaun Livingston aux côtés de Kevin Durant. Onze points de KD permettent toutefois aux Warriors de rester au contact alors que Houston n’est qu’à 33% aux tirs, dont 3/14 de loin (23-17).
 

Houston à une victoire de la finale NBA mais retient son souffle pour Chris Paul

Le backcourt des Rockets en manque de réussite
Si un 3-points de P.J. Tucker et un nouveau dunk de James Harden sur Draymond Green ouvrent le deuxième quart temps, Stephen Curry leur répond avec sept points de suite. La défense de Golden State parvient alors à prendre le dessus sur l’attaque de Houston mais chaque opportunité de revenir au score est suivie d’une perte de balle. À force de laisser filer les occasions, c’est un 3-points d’Eric Gordon à dix mètres, après un tir grand ouvert raté de Klay Thompson de l’autre côté, qui redonne neuf longueurs d’avance à Houston (35-26).

Mais alors que James Harden et Chris Paul ne sont qu’à 4/20 aux tirs, ce sont les seconds couteaux qui font le boulot pour les Rockets. Que ce soit Gordon, Green et Tucker au scoring ou Capela au rebond et au contre, leur influence est déterminante pour compenser le manque de réussite des deux All Stars. Malgré leurs neuf ballons perdus, les Warriors restent toutefois dans le match grâce à leur défense et à la maladresse adverse. Derrière cinq points de Kevin Durant, ils terminent la mi-temps sur un 8-0  en quatre minutes pour rentrer aux vestiaires à égalité (45-45).

Houston à une victoire de la finale NBA mais retient son souffle pour Chris Paul

Chris Paul et Klay Thompson se réveillent
Pour le plus grand bonheur du Toyota Center, Chris Paul enchaine trois tirs à 3-points dès le début de la deuxième mi-temps, dont un au bout des 24 secondes à dix mètres, sur la truffe de Stephen Curry qu’il se permet de chambrer dans la foulée, mais Golden State ne flanche pas. Derrière une attaque qui retrouve du mouvement, Klay Thompson règle lui aussi la mire et marque huit points pour donner l’avantage à son équipe (62-59).

Avec James Harden en difficulté et Paul qui souffle sur le banc, c’est Eric Gordon qui prend alors ses responsabilités des deux côtés du terrain pour non seulement empêcher les Warriors de faire le break mais pour remettre Houston devant au score (68-66). Alors que Steve Kerr repose les « Splash Brothers » pour finir le quart temps, Kevin Durant prend le relai. Après avoir forcé pendant toute la période, il marque les six derniers points des Dubs pour leur donner un petit point d’avance avec douze dernières minutes décisives (72-71).

Houston à une victoire de la finale NBA mais retient son souffle pour Chris Paul

Chris Paul insiste
À l’image du début de la deuxième mi-temps, Chris Paul commence le dernier quart temps en feu. Il marque cinq points de suite, dont un 3-points aussi incroyable qu’impossible sur la tête de David West, mais Stephen Curry et Klay Thompson lui répondent aussitôt pour garder Golden State à -1. Eric Gordon et James Harden provoquent alors trois fautes de suite pour entrer dans le bonus à six minutes de la fin du match et donner six longueurs d’avance à leur équipe (88-82).

L’absence d’Andre Iguodala fait alors mal aux Warriors quand, chacun leur tour, Harden, Gordon, et Paul exploitent le pauvre Kevon Looney pour finir en lay-up. Steve Kerr réagit en insérant Shaun Livingston aux côtés de ses quatre All Star

Retour à l'accueil