Chris Paul perturbé par la tuerie de Santa Fe

Chris Paul, le meneur-vedette des Rockets de Houston, a reconnu vendredi qu'il avait du mal à se concentrer sur la finale de la Conférence Ouest contre les Warriors de Golden State, après la tuerie dans une école secondaire de Santa Fe (Texas) qui a fait 10 morts et 10 blessés.

« Cela fait peur, car c'est en train de devenir quelque chose de normal, il faut faire quelque chose, je ne peux pas imaginer dans quel état je serais si cela concernait mes enfants », a déclaré Paul avant le match no 3 de la finale de l'association Ouest contre Golden State dimanche à Oakland.

« Les séries, c'est quelque chose de mineur à côté de ce qui se passe à Santa Fe, nous prions pour les victimes et les familles qui se retrouvent dans cette situation » a-t-il poursuivi.

« Nous avons beaucoup de supporters (à Santa Fe), ils viennent nous encourager match après match, encore une fois ce qu'on vit avec les séries, c'est mineur par rapport à ce que les gens touchés (par la tuerie), eux, vivent », a rappelé Paul.

Santa Fe est distant d'une cinquantaine de kilomètres du centre-ville de Houston.

Golden State et Houston sont à égalité une victoire partout, le vainqueur de cette série qui se dispute au meilleur des sept matches, affrontera Boston ou Cleveland pour le titre de champion NBA.

Chris Paul, président de l'association des joueurs NBA, avait participé à des manifestations organisées en mars après une autre tuerie dans un lycée, en Floride cette fois, qui avait fait 17 morts.

De leur côté, les Houston Astros, vainqueurs des World Series de baseball, ont annoncé qu'un hommage sera rendu aux victimes de la tuerie de Santa Fe vendredi soir avant le match contre les Cleveland Indians.

Vendredi, un élève du lycée public de Santa Fe, Dimitrios Pagourtzis, a pénétré dans l'établissement peu après 08H00 (13H00 GMT) et a ouvert le feu en utilisant un fusil et un revolver de calibre 38 qu'il dissimulait sous un long manteau.
 

Retour à l'accueil