Boston donne une leçon aux Sixers dans le Game 1 du second tour des Playoffs !

Dans une variante de l’arroseur arrosé, les Celtics ont fait tomber la pluie sur les Sixers avec un 17/36 à 3-points, pendant que ces derniers se tiraient un paquet de balles dans le pied avec leur 5/29 de loin. Dans cette victoire 117-101, le collectif a une nouvelle fois fait la différence pour Boston avec trois hommes en tête de gondole : Al Horford (26 pts), Jayson Tatum (28 pts, une première depuis Larry Bird pour un rookie celte) et Terry Rozier (29 pts dont 7 paniers 3-pts). Le tout sans Jaylen Brown, touché à la cuisse ! En face, Joel Embiid a marqué 31 points mais laissé des libertés à Horford, pendant que Ben Simmons a inscrit 18 points mais perdu 7 ballons.

Des Celtics plus rapides
Si tous les tirs ne rentrent pas pour Philly, rouillé après plusieurs jours de repos, on voit bien que les matchups peuvent poser problème aux Celtics dans cette série. Après un début de match brouillon, Boston prend pourtant le dessus grâce à un 2/15 aux tirs de son adversaire, avec de nouveau la bonne défense de Semi Ojeleye d’un côté et un Terry Rozier déjà chaud de l’autre (10 points, 21-13). Mais les Sixers finissent bien et ne sont finalement qu’à -3 après 12 minutes.

Malgré un gros souci de protection du cercle (7 rebonds offensifs pour Philly), Boston s’en sort avec deux 3-points dans le corner en transition, et deux paniers d’Horford forçant Brett Brown a rappelé ses joueurs (37-33). Mais les Celtics donnent un petit coup d’accélérateur avec un 10-0 pendant que les Sixers arrosent de loin (3/14 à 3-points) : ça fait 10 points d’avance pour Boston.

Ben Simmons montre les muscles pour aider un peu Joel Embiid mais Baynes et Tatum marquent encore à 3-points, alors que la tension monte d’un cran : Danny Ainge s’énerve derrière le panier, Simmons et Smart se chauffent, et ce dernier finit par se faire mal au pouce. Les C’s ont donné l’impression d’être simplement plus rapides dans cette première mi-temps (56-45), avec un super trio formé par Rozier (13 pts), Horford (12 pts) et Tatum (16 pts).

Boston donne une leçon aux Sixers dans le Game 1 du second tour des Playoffs !

Rozier et Tatum sans pitié
Philadelphie revient bien, mais se fait encore punir de loin par Smart et Rozier, pour la 4e fois (62-50). Joel Embiid prend les choses en main et s’amuse avec Aron Baynes, enfilant les paniers comme des perles avant d’aller se reposer, mais Smart et Baynes marquent encore à 3-points ! Un peu comme Giannis dans le Game 7, Simmons manque un layup sanctionné directement : au lieu d’être à -9, Philly est à -14.

Même quand les C’s arrêtent de jouer 20 secondes Larkin plante une banderille, puis Marcus Smart se permet d’aller chercher un énorme rebond sous le nez d’Embiid avant de marquer avec la faute du pivot. Cependant, Boston laisse Redick marquer 5 points de suite avec notamment une grosse bévue alors qu’ils avaient 8 secondes à jouer et la balle en main.

Peu inspirés en début de quatrième quart-temps, les Celtics laissent s’approcher les Sixers mais peuvent compter sur Scary Terry pour planter un nouveau 3-points. Chose que les Sixers essaient désespérément de faire par l’intermédiaire de Saric, Covington ou Ilyasova : ils sont à 4/23 de loin… mais toujours à -12 « seulement ». Et quand Joel Embiid en met un, ça fait -9. Sauf que Morris et Horford par deux fois maintiennent le cap, puis Rozier évidemment, et Tatum avec 7 points de suite. Les Sixers se sont décidés bien trop tard à jouer sur l’avantage de taille de Simmons, et Boston file vers une superbe victoire.

Retour à l'accueil