Boston donne une fessée aux Cavaliers dans le game 1 des finales de Conférence (+25)

Dans cette première manche de la finale de conférence Est, une équipe a activé le rouleau compresseur quand l’autre était complètement empruntée. Mais contrairement à ce que beaucoup imaginaient, ce sont bien les jeunes celtes qui ont donné une énorme leçon à des Cavaliers sans âme, d’un côté comme de l’autre du terrain (108-83). Brad Stevens prônait un effort collectif pour freiner LeBron James, il l’a eu : le King termine à 15 points à 5/16 aux tirs, avec 7 balles perdues. Rarement, on avait vu un LeBron aussi peu concerné par un match de playoffs…

Les Cavaliers trois crans en dessous
Le premier panier de la finale est pour Jaylen Brown, directement après l’entre-deux ! Les minutes qui suivent ne sont pas palpitantes, avec déjà beaucoup de coups de sifflet, et notamment cette deuxième faute de Marcus Morris après moins de trois minutes. Jaylen Brown passe sur LeBron James, peu inspiré – et l’attaque des Cavs non plus forcément (2/10 aux tirs). Cleveland encaisse un 7-0, Lue appelle un temps-mort, mais sa formation se prend de nouveau un 10-0 ! Avec 8 points de suite pour un Al Horford qui se joue de Kevin Love pour l’instant. LeBron stoppe l’hémorragie mais Jaylen Brown marque 6 points de rang et si les remplaçants Jordan Clarkson et Rodney Hood (qui a accepté de rentrer) font du bien en attaque, Boston contrôle pour conclure la période à +18 (36-18).

Boston donne une fessée aux Cavaliers dans le game 1 des finales de Conférence (+25)

Jordan Clarkson prend tous les tirs en l’absence de LeBron James, parti se reposer 4 minutes, avec plus ou moins de réussite (40-25). L’attaque des Cavs va un peu mieux malgré la transparence de son leader, mais Tatum ramène les 20 points d’écart avec un tir primé compliqué. Une action résume cette première mi-temps à la perfection : Brown contre violemment Love, Morris sauve le ballon en allant se jeter sur le banc des Cavs, puis Brown sanctionne lui même avec un jumper. Smart vole le ballon à James et Horford marque de loin : l’écart monte à +25 dans une ambiance de folie ! Cleveland est dépassé dans tous les domaines, des deux côtés du terrain, et Boston mène 61-36 à la pause. Jaylen Brown est sur un nuage avec ses 18 points, quand LeBron pointe à 7 points à 3/8.

Boston donne une fessée aux Cavaliers dans le game 1 des finales de Conférence (+25)

Des Celtics impitoyables
Au retour des vestiaires, Cleveland marque enfin à 3-points, deux fois, après 15 manqués (!) mais Boston maintient le cap grâce à Horford et ses 18 points à 7/7 aux tirs. Voyant que ses Celtics sont moins appliqués en attaque comme en défense, Brad Stevens appelle rapidement un temps-mort, payant : ses joueurs se remettent en ordre de marche. Jaylen Brown (23 points) et Marcus Morris (21 points, 10 rebonds) sont impeccables derrière l’arc, l’écart ne passant jamais bien longtemps en dessous des 20 unités. Mais dans un Garden devenu muet, ses chouchous s’endorment un petit peu en fin de période et laissent leurs adversaires revenir à 14 unités sur un 6-0, dont un panier au buzzer de Jeff Green qui fait énormément de bien au moral des visiteurs (78-64).

Boston donne une fessée aux Cavaliers dans le game 1 des finales de Conférence (+25)

« Il y a des bas dans ce genre de match, il faut retrouver de l’agressivité » annonce Brad Stevens. Message reçu : Boston passe un 7-0 en une minute à peine ! Cleveland enchaîne un 4-0 après son temps-mort, mais Boston répond avec un… 11-0 ! Il reste 7 minutes, il y a 26 points d’écart, et Cedi Osman est déjà sur le parquet. Boston s’impose finalement de 25 points et Tyronn Lue, mais aussi LeBron James, doivent vite revoir leur copie après une prestation indigne de leur série face aux Raptors.

Retour à l'accueil