Ricky Rubio permet au Jazz de s'imposer face aux Timberwolves

Le Jazz et Rubio matent les Wolves
Pas encore à l'abri, le Utah Jazz s'est tout de même offert un bon bol d'air en allant chercher un large succès sur le parquet des Minnesota Timberwolves (121-97). De quoi dépasser son adversaire du soir pour s'emparer de la sixième place (44v-33d) avec un match de moins (44v-34d pour les Wolves). Incapables de défendre correctement, les hommes de Tom Thibodeau ont laissé Ricky Rubio - échangé en cours de saison et envoyé à Utah - briller, notamment au tir (23 pts à 9/14). Le meneur espagnol, forcément motivé par ce retour dans son ancienne salle, a signé son record de paniers à trois points sur un match cette saison (5/6), claquant notamment un 4/4 dans le deuxième quart pour permettre au Jazz de creuser l'écart.

Incertain avant le début de la rencontre, Rubio a confirmé après la rencontre qu'il n'avait pas l'intention de manquer une telle opportunité de jouer face à son ancien public : «Il n'y avait aucune chance que je ne joue pas ce soir. Je savais que c'était un match important.» 

Le Jazz a fini à 60,5% d'adresse, son meilleur total de la rencontre. Donovan Mitchell (21 pts à 10/15) a parfaitement épaulé Rubio tandis que Rudy Gobert (6 pts, 13 rbds, 4 ctrs) a imposé sa présence en défense. En face, Karl-Anthony Towns (20 pts) et Andrew Wiggins (23 pts) ont été les seuls à sortir du lot, en vain.

Ce deuxième succès consécutif est une aubaine pour Utah, qui recevra mardi soir les Los Angeles Lakers. Un match à ne pas perdre pour éventuellement éliminer dans la foulée les Los Angeles Clippers de la course aux play-offs et accrocher la qualification. Pour les Minnesota Timberwolves, le prochain match sera capital puisqu'ils se déplaceront mardi chez.... les Denver Nuggets. Une opposition qui va s'apparenter à une première balle de match entre deux franchises seulement séparées de deux victoires (1 match en moins pour les Nuggets).
 

Retour à l'accueil