NBA Playoffs, game 2 : les Pelicans créent une nouvelle sensation à Portland

C'est la sensation de ce début des play-offs. Encore défaits par l'impressionnant collectif de New Orleans (111-102), les Blazers sont au bord du gouffre après leurs deux matches à domicile.

La ligne arrière la plus attendue de cette série était sans nulle doute celle des Blazers, avec Damian Lillard et son second C.J. McCollum, tous deux capables de prouesses au scoring. Mais depuis le début de la série, les deux artilleurs sont éclipsés par leurs deux adversaires directs, deux revenants : Rajon Rondo (que l'on disait fini après ses passages ratés à Dallas, Sacramento et Chicago) et Jrue Holiday (lequel avait mis un temps sa carrière entre parenthèses, fin 2016, pour rester auprès de sa femme victime d'une tumeur au cerveau). 

Mardi, le premier a battu son record en play-offs (33 points à 14/24, plus 9 passes) et s'est montré décisif dans le money time, tandis que le second a échoué à une petite passe du triple-double (16 points, 10 rebonds, 9 passes), inscrivant aussi et surtout le shoot du K.O., à 40'' du buzzer. Plus encore qu'Anthony Davis (22 points, 13 rebonds), ce sont eux qui ont permettent aujourd'hui à New Orleans, à la surprise générale, de mener 2-0 après les deux rencontres jouées sur le parquet du Moda Center. 

Les Pelicans ont passé un 9-0 dans le money time
Portland menait pourtant les débats à la pause (59-54), mais a cédé une première fois au retour des vestiaires, laissant les visiteurs prendre onze longueurs d'avance (79-68) dans le troisième quart-temps. Décidé à tenir son rang, Damian Lillard a tout fait pour ramener les Blazers, et y est parvenu sur son seul trois points de la soirée (1/7), un shoot avec la faute qui a ramené les deux équipes à égalité (93-93). C'est lui, un peu plus tard, qui a trouvé Moe Harkless pour prendre l'avantage à 3'20 de la sirène (100-99).

Mais les Pelicans ont alors pris feu derrière l'arc : Nikola Mirotic, puis Holiday et Rondo y sont tous allés de leur shoot longue distance (9-0), profitant d'un enchaînement d'erreurs, de ratés et de rebonds offensifs offerts par leurs adversaires; et c'est sous les sifflets d'un public d'ordinaire si enthousiaste que le groupe de Terry Stotts a quitté son parquet. Les Blazers vont-ils seulemenent rejouer sur leurs terres dans cette série? Pour éviter le sweep, ils devront absolument gagner l'un des deux prochains duels en Louisiane. 

Retour à l'accueil