NBA Playoffs, game 2 : Boston s'impose avec autorité et mène 2-0 dans la série

Les Celtics de Jaylen Brown (30 points) ont confirmé leur avantage face à Milwaukee mardi, à la faveur d'un match 2 parfaitement négocié (120-106) au premier tour des play-offs.

A force de parler des absents (Irving, Hayward, Smart), on a peut-être négligé l'impressionnant réservoir de jeunes talents des Celtics, et leur capacité à prendre leurs responsabilités en play-offs. Après les débuts convaincants de Jayson Tatum (20 ans) dimanche, c'est Jaylen Brown (21 ans) qui s'est le plus illustré ce mardi face aux Bucks. Et Terry Rozier (24 ans), déjà décisif deux jours plus tôt, a encore enflammé le public du Garden.

Brown, qui n'est que dans sa deuxième saison NBA, est en effet devenu le plus jeune joueur de l'histoire des Celtics à inscrire 30 points dans un match de play-offs. «Notre niveau de confiance est au plus haut, s'est félicité l'arrière. Les gens ont passé l'année à nous sous-estimer, et on a toujours réussi à leur donner tort. C'est ce qu'on va continuer à faire.» Et ce n'est pas la forme de Rozier (23 points, 0 perte de balle) et de Marcus Morris (18 points) qui va calmer ses ardeurs. 

Yabusele a découvert les play-offs
Après un excellent premier quart-temps (33-22), Boston a pourtant vu les Bucks revenir à sa hauteur (35-35) dans le sillage de Giannis Antetokounmpo (30 points, 9 rebonds, 8 passes). Mais les visiteurs ont ensuite été plombés par les pertes de balles (15) et leur maladresse sur la ligne des lancers-francs (7-17!). Milwaukee a ainsi compté jusqu'à 20 longueurs de retard dans le quatrième quart-temps (103-83), et Brad Stevens n'a eu plus qu'à lancer ses remplaçants : Greg Monroe (12 points), Shane Larkin (11 points)... et le Français Guerschon Yabusele, qui a joué ses premières minutes en play-offs (11), mais n'a pas marqué (3 rebonds, 2 interceptions).

Retour à l'accueil