NBA Playoffs, game 1 : Boston s'impose face à Milwaukee au bout d'un match fou

Au bout d'un match fou, marqué par l'extraordinaire égalisation de Khris Middleton au buzzer du 4e quart-temps, les Celtics ont fini par prendre l'avantage sur Milwaukee (113-107 a.p.) pour lancer ses play-offs. Cinq joueurs des Celtics ont terminé le match avec deux chiffres : Al Horford (24 points et 12 rebonds), Terry Rozier (23 points), Marcus Morris (21 points), Jaylen Brown (20 points) et Jayson Tatum (19 points et 10 rebonds). 

Pendant plus de trois quart-temps et demi, ce premier duel entre Celtics et Bucks s'est déroulé sans accroc ni folie, les premiers, privés de Kyrie Irving pendant tous les play-offs, proposant une solide prestation défensive, tandis que les seconds s'accrochaient péniblement dans le sillage du duo Antetokounmpo-Middleton. Puis la rencontre a basculé dans une autre dimension.

Rozier pensait avoir gagné...
Les visiteurs ont d'abord passé un 8-0 pour relancer le suspense dans le money time, Malcolm Brogdon profitant même d'un rare oubli des Verts pour égaliser à dix secondes de la sirène (96-96). S'en sont alors suivies deux actions mémorables : dans un premier temps, Terry Rozier a réussi un incroyable numéro de dribbles face à Eric Bledsoe, et marqué, à cinq dixièmes de seconde du buzzer, ce qu'il pensait être le shoot de la victoire. Mais à la sortie du temps-mort des Bucks, Khris Middleton a envoyé une prière impossible, presque par dépit, trois bons mètres derrière la ligne à trois-points, pour arracher la prolongation. Un petit miracle. 

Cet exploit sera malheureusement sans suite pour les Bucks, qui ont subi en overtime les assauts d'Al Horford (24 points, 12 rebonds), Terry Rozier (23 points) et Jayson Tatum (19 points, 10 rebonds), impressionnant pour le premier match de sa carrière en play-offs. La perf' d'Antetokounmpo (35 points, 13 rebonds, 7 passes) qui finira expulsé suite à un coup de sifflet litigieux en toute fin de prolongation, éteignant les derniers espoirs de Milwaukee, n'a donc pas suffi. Mais cette série, l'une des plus indécises du premier tour, est lancée sur de bien jolies bases. 

Retour à l'accueil