Minnesota et la Nouvelle-Orléans n'ont pas craqué

La folle course aux play-offs du côté de la Conférence Ouest est loin d'être réglée. Vendredi soir, les Minnesota Timberwolves et les New Orleans Pelicans ont assuré face à des équipes plus faibles. De quoi conserver une petite marge d'avance sur les Denver Nuggets.

Les Wolves ont pris leur temps
Alors qu'ils partageaient le même bilan que les Denver Nuggets (44v-35d) au moment de se déplacer chez les Los Angeles Lakers, les Minnesota Timberwolves se savaient en mauvaise posture. Plombés par deux défaites consécutives, dont une face aux Nuggets, les hommes de Tom Thibodeau n'avaient pas le droit à l'erreur face à une équipe qui a créé la surprise lors de son précédent match en l'emportant face aux San Antonio Spurs. Les craintes de Minnesota ont bien failli se confirmer puisqu'à la pause, les Angelins ont rejoint les vestiaires en tête (58-51).

Jeff Teague (25 pts, 8 rbds) et consorts ont fini par profiter de la maladresse des locaux (39,2%), privés de Lonzo Ball. Intenable dans le troisième quart, les Timberwolves ont surclassé Los Angeles pour reprendre l'avantage (80-73, 36e). Ils n'ont plus été rattrapés ensuite, bien aidés par leur cinq de départ auteur de 90 points. Karl-Anthony Towns (14 pts, 11 rbds) et Taj Gibson (18 pts, 10 rbds) ont chacun terminé avec un double-double. En face, Julius Randle et Josh Hart ont tous les deux inscrit 20 points.

Ce succès permet à Minnesota de compter une victoire de plus que Denver (45v-34d) avec encore deux matches à jouer en saison régulière. Les Nuggets pourraient revenir à égalité dès samedi soir (voir par ailleurs) et maintenir l'immense suspense qui règle à l'Ouest.

Les Pelicans se sont rapidement envolés
Un cinglant 39-21 dans le premier quart et le tour était joué. Les New Orleans Pelicans n'ont laissé aucun espoir aux Phoenix Suns (victoire 122-103) en creusant l'écart d'entrée de partie. L'association d'Anthony Davis (33 pts, 11 rbds) et Nikola Mirotic (31 pts, 16 rbds) a parfaitement fonctionnée tandis que Jrue Holiday (22 pts, 10 rbds) s'est chargé de servir ses partenaires. Toujours privés de Devin Booker (main), les Suns de Marquese Chriss (23 pts) et Josh Jackson (22 pts) n'ont jamais été en mesure de rivaliser, la vause à une petite adresse (39,4%), à trois points notamment (9/33, 27,3%).


31
Les 31 points et 16 rebonds inscrits par Nikola Mirotic constituent deux records de saison pour l'Espagnol. «Les coaches ont fait un super boulot pour qu'on me trouve, pour que le jeu soit dirigé vers moi», a apprécié l'intérieur.

Ce succès, le deuxième consécutif après une série de quatre défaites, offre un petit bol d'air aux hommes d'Alvin Gentry : avec un bilan de 45 victoires pour 34 défaites, ils possèdent une victoire d'avance sur Denver, neuvième et seul concurrent crédible à une place qualificative pour les play-offs. New Orleans doit absolument conserver cette avance sur les trois matches restant à jouer puisque les Nuggets possèdent l'avantage particulier en cas d'égalité, à la faveur de leurs deux victoires en trois matches sur la saison régulière. Un hic : le calendrier des Pelicans ne leur est pas vraiment favorable puisqu'ils vont enchaîner chez les Golden State Warriors, chez les Los Angeles Clippers pour finir à domicile contre San Antonio.

Denver, un match à ne pas perdre
Samedi soir, les Denvers Nuggets vont négocier un match capital au Staples Center, face aux Los Angeles Clippers. Ces derniers sont encore mathématiquement en course pour les play-offs. Une défaite les éliminerait. Une victoire ne les relancerait pas nécessairement avec trois victoires de retard sur New Orleans, San Antonio, OKC et Minnesota. Une défaite de Denver plomberait en revanche sérieusement leurs espoirs de qualification. Les hommes de Michael Malone, qui jouent tôt, auront ensuite un oeil sur la rencontre Golden State-New Orleans. En cas de victoire de Denver combinée à une défaite des Pelicans, Denver ferait son retour dans les huit premiers à l'Ouest.

Retour à l'accueil