Boston a réussi un joli coup en battant les Raptors

Les Boston Celtics ont réussi un joli coup à domicile en venant à bout des Toronto Raptors (110-99). Un succès qui permet à l'équipe de Brad Stevens de revenir à deux victoires de sa victime du jour, leader de la Conférence Est.

Toronto tiendra-t-il bon à la première place de la Conférence Est ? Les Raptors ont permis à Boston de relancer les débats samedi soir puisque les Celtics ont remporté le duel entre les deux meilleures équipes de l'Est (110-99). Équilibré, les débats se sont décantés en fin de quatrième quart. Les deux formations étaient encore à égalité à 5'30" du terme (94-94) puis les locaux ont achevé la rencontre sur une 16-5 initié par Al Horford (14 pts, 5 rbds). Marcus Morris (25 pts à 7/15, 9 rbds), expulsé dans les dernières secondes, et Jayson Tatum (24 pts, 6 rbds, 4 pds) ont été très envue, tout comme le meneur Terry Rozier (21 pts, 7 pds), qui assure plutôt bien l'intérim en l'absence de Kyrie Irving.

Leader de Toronto avec 32 points (7 rbds, et 7 pds), DeMar DeRozan n'a rien pu faire pour aider les siens à rester au contact jusqu'au bout. Les visiteurs ont notamment été surpris par la défense de zone proposée par Brad Stevens. «Ça a été très efficace, a concédé le meneur Kyle Lowry (11 pts, 9 pds). Nous étions coincés à l'extérieur. Ils ont fait du bon boulot en zone. Nous n'avons pas placé de systèmes. Il nous a fallu trouver les solutions. Nous ne l'avons pas fait assez rapidement.»

Un calendrier plus compliqué pour Toronto ?
Le programme des Raptors : @Cleveland, Boston, Indiana, Orlando, @Detroit, @Miami
Le programme des Celtics : @Milwaukee, @Toronto, Chicago, Atlanta, @Washington, Brooklyn

Ce succès, le sixième consécutif, permet à Boston de se rapprocher à deux victoires de Toronto (55v-21d contre 53v-23d), qui a bien du mal à enchaîner sur cette fin de saison régulière. Leader et dauphin vont vivre un début de semaine prochaine palpitant : Toronto se rendra mardi à Cleveland tandis que Boston se déplacera chez Milwaukee. Les deux rivaux se retrouveront alors à Toronto mercredi pour possiblement se retrouver avec un bilan identique à quatre matches de la fin de saison régulière. Difficile de faire mieux en termes de suspense.

Retour à l'accueil