NM2 : Johan Grebongo et l'ASSM Pfastatt renouent avec la victoire

Les hommes de Jean-Luc Monschau sont venus à bout d’une belle équipe de Maubeuge (86-74), samedi soir à la salle polyvalente. Ils gardent le podium dans le viseur. Auteur de 17 points (7/12 au tir dont 2/5 à trois points, 1/1 LF), Quentin Willig s’infiltre dans la défense maubeugeoise pour ajouter deux unités dans l’escarcelle des Bleus. L'intérieur centrafricain Johan Grebongo (6 points) n'a pas été très adroit au tir (2/6) mais il a été bon en défense avec 10 rebonds et 2 passes décisives pour 14 d'évaluation en 33 minutes. 

L’ASSM ouvre le score par Bacasso Minté et les Nordistes répondent aussitôt par Gurgey. Le ton de la partie est donné, les deux équipes veulent confirmer leurs bons résultats actuels. Les joueurs visiteurs s’imposent dans la raquette et se procurent des deuxièmes chances grâce à quatre rebonds offensifs. Constantin Minla’a Voundi est contré par l’immense Badiane. Un chassé-croisé s’instaure (8-4 à la 5e, 8-10 à la 7e, 14-14 à la 8e). Entré en jeu, Quentin Willig marque avec la faute puis Lucas Plasse trouve la mire en périphérie. Les Bleus sont devant à la première sirène (20-16). Le mano a mano se poursuit et Gacko redonne l’avantage aux siens, 23-25 à la 13e. C’est le moment choisi par Quentin Diehl et ses coéquipiers pour donner un coup d’accélérateur. Intransigeants en défense et adroits en attaque, ils creusent un gros écart dans le sillage de Plasse et Willig, 43-27 à la 19e, et regagnent les vestiaires à la pause nantis d’un confortable matelas (47-32).

12 paniers à trois points

Les Maubeugeois reviennent sur le parquet avec des intentions. Sous l’impulsion de Racine, Gurgey, Badiane et M’Bala, ils réduisent l’écart, 52-43 à la 25e. Quant à leur capitaine Gacko, il accumule les prises au rebond. En face, Minté prend les choses en main, 61-47 à la 28e. L’ex-Fécémiste Cayir répond à Willig derrière l’arc et la victoire n’a pas choisi son camp à l’entame du money time (64-54). Immédiatement, Racine donne une tout autre tournure à la rencontre, 64-58 à la 32e. Heureusement pour notre équipe, Diehl, par deux fois, et un excellent Plasse (21 points, 22 d’évaluation au final) font mouche à trois points, 76-61 à la 35e. La messe est dite, Badiane (1/6 au lancer franc) et consorts n’arrivent définitivement pas à profiter de leur supériorité sous le cercle (40 rebonds au final contre 30 aux nôtres). Johan Grebongo crée le plus gros écart du match, 80-62 à la 36e, avant que Diehl ne signe le 12e panier primé de son équipe, 83-67 à la 38e. Un baroud d’honneur permet aux visiteurs de donner au score final une allure moins sévère. Grâce à cette victoire, remportée avec la manière à l’issue d’une partie plaisante et fair-play, les Bleus conservent la troisième place de la poule au nombre de défaites avant leur prochain déplacement dans l’antre du leader Kaysersberg.

« Après Paris et Cergy-Pontoise, c’était à nouveau un adversaire de qualité » souligne Jean-Luc Monschau. « On a eu une petite souffrance au rebond, il a fallu être plus rigoureux dans la gestion du ballon et des tirs pour pouvoir l’emporter. C’était un bon match ».

La fiche technique:

ASSM Pfastatt – US Maubeuge Basket Ball 86-74.

Pfastatt, salle polyvalente. 120 spectateurs.

Les quart-temps : 20-16, 27-16 ; mi-temps 47-32 ; 17-22(64-54), 22-20.

Arbitres: MM. F. Paulus et S. Dahane.

ASSM: 32 paniers sur 63 tirs dont 12 sur 28 à trois points (Plasse et Diehl 5), 10 lancers francs sur 14 ; 30 rebonds (Grebongo 10) dont 3 offensifs (Uneau, Grebongo et Minté), 16 passes (Plasse 6), 12 balles perdues (Minté 4), 6 interceptions (Willig 2), un contre (Uneau), 17 fautes provoquées (Grebongo 8), 14 fautes personnelles. Evaluation collective: 93. Les points: Plasse 21 (22), Diehl (cap.) 16 (12), Grebongo 6 (14), Minla’a Voundi 6 (5), Minté 18 (18) puis Uneau 2 (6), Willig 17 (16), Porter (-2). Entraîneur: Monschau, assisté de Minnig.

USMBB: 29 paniers sur 66 tirs dont 7 sur 20 à trois points (M’Bala 3), 9 lancers francs sur 14; 40 rebonds (Gacko 11) dont 11 offensifs (Racine et Gacko 2), 10 passes (Racine, Gacko, Gurgey et Badiane 2), 16 balles perdues (Racine, Gacko, Gurgey et Badiane 3), 8 interceptions (Adamczyk et Fezzani 2), 2 contres (Badiane 2), 14 fautes provoquées (Badiane 5), 17 fautes personnelles. Evaluation collective: 72. Les points: Fezzani (-2), Racine 12 (10), M’Bala 13 (14), Gurgey 12 (7), Badiane 5 (8) puis Puzic 5 (4), Adamczyk 3 (1), Cayir 10 (11), Gacko (cap.) 12 (20), Boulogne 2 (-1). Entraîneur: Hinfray, assisté de Laïdi.

Entre parenthèses la note d’évaluation

JL-S

Retour à l'accueil