Miami remporte une victoire historique face à Denver au terme d'un match ultra-offensif

Miami et Denver ont signé un match dantesque avec 290 points au total mais c'est le Heat qui s'est finalement imposé. 

Le match : Miami après prolongations (149-141)

Ils ont fait péter les stats ! Le système a lâché à Miami et les arbitres ont dû compter les paniers pour suivre l’évolution du score lors de la deuxième prolongation entre le Heat et les Nuggets. Mais ça n’a pas empêché les Floridiens de finalement venir à bout de leurs adversaires après une rencontre épique et terriblement serrée (149-141). Denver menait d’un point à la fin du premier quart temps. Puis Miami comptait une petite longueur d’avance à la mi-temps. Même écart à la fin du troisième quart. Les deux équipes n’ont pas su se départager à la fin du temps réglementaire et de la première prolongation. Et c’est donc après plus de 50 minutes de jeu que la formation de South Beach l’a finalement emporté.


James Johnson a battu son record en carrière avec 31 points (mais aussi 11 rebonds et 6 passes). Kelly Olynyk a ajouté 30 points en sortie de banc pour le Heat. Nikola Jokic a lui marqué 34 points en plus de ses 14 rebonds. Miami a notamment battu un record offensif sur la saison en terminant avec 149 points. Warriors et Rockets s’étaient arrêtés à 148. Avec cette victoire, les joueurs d’Erik Spoelstra remontent à la septième place à l’Est. En revanche, les playoffs s’éloignent pour Denver, dixièmes à l’Ouest.

Retour à l'accueil