Le Jazz cartonne face aux Warriors

Le Utah Jazz de Rudy Gobert (17 pts, 15 rbds) n'a pas laissé passer l'occasion de s'imposer à Golden State, dimanche soir, face à un adversaire privé de tous ses meilleurs joueurs (110-91). Un précieux succès dans la course aux play-offs. Dans le même temps, Houston n'a pas tremblé contre Atlanta (118-99).

Le Jazz n'en demandait pas tant
Alors que le Utah Jazz possède un des calendriers les plus relevés de la fin de saison, dont l'enjeu sera la qualification pour les play-offs, la franchise de Rudy Gobert a été chercher une victoire - «offerte» - chez les Golden State Warriors, deuxièmes de la Conférence Ouest. Privés de Stephen Curry (genou), Kevin Durant, Klay Thompson (côtes) et Draymond Green (grippe), les champions en titre ont opposé une équipe bis au Jazz, qui a attendu le début du deuxième quart (35-25) pour prendre l'ascendant et s'envoler.

Les visiteurs se sont reposés sur Donovan Mitchell (21 pts à 8/19) et un Rudy Gobert omniprésent (17 pts à 7/11, 15 rbds, 4 ctrs) pour faire la différence et se mettre à l'abri rapidement. Joe Ingles (14 pts, 6 rbds, 8 pds) et Jae Crowder (14 pts) ont apporté leur contribution face à un adversaire valeureux mais «trop limité» selon son entraîneur Steve Kerr. Les Warriors, déjà qualifiés pour les play-offs et assurés de terminer au moins deuxièmes à l'Ouest, ne se sont pas trop préoccupés du résultat, logique. Le seul objectif de la franchise est de récupérer ses stars pour le début des play-offs. Ce devrait être le cas pour Durant, Thompson et Green tandis que Kerr a estimé que Stephen Curry devrait manquer le premier tour.

Retour à l'accueil