Indiana valide son billet pour les Playoffs

Vainqueurs à domicile du Miami Heat (113-107 a.p.), les Indiana Pacers ont validé dimanche soir leur troisième participation consécutive aux play-offs. Les Philadelphia Sixers, qui ne jouaient pas, y feront leur retour pour la première fois depuis 2012.
Indiana lutte et décroche sa qualification

Les débats ont été très disputés entre Indiana et Miami, tous les deux prétendants à la qualification pour les play-offs du côté de la Conférence Est. Les Pacers n'ont pas manqué l'occasion de composter leur billet pour les phases finales en s'imposant, après prolongation (113-107, a.p.). Comme souvent cette saison, Victor Oladipo (23 pts à 8/21, 5 pds) a été le principal artisan du succès des siens, cette fois-ci bien aidé par Thaddeus Young (22 pts à 10/16, 9 rbds, 5 int, 3 ctrs) et Bojan Bogdanovic (18 pts à 6/12, 8 rbds).

1
Le coach de Miami, Erik Spoelstra, a manqué le tout premier match de sa carrière de coach dimanche soir. Il avait une excellente excuse puisqu'il a appris samedi que sa femme, Nikki, était sur le point d'accoucher de leur premier enfant, un garçon né dimanche.

Largement dominés aux rebonds (51-39), un déficit à peine comblé par une meilleure circulation de balle (32 passes décisives), les Floridiens ont tenté de se reposer sur leur adresse de loin (14/35, 40%) pour rester dans le match. Tyler Johnson, meilleur marqueur des siens (19 pts) s'est illustré dans l'exercice (5/8) tandis que Kelly Olynyk est passé tout près d'un triple-double en sortie de banc (12 pts, 9 rbds, 9 pds). C'est un tir primé d'Oladipo qui a fait la différence dans la période additionnelle, offrant aux Pacers leur troisième qualification pour les play-offs en autant de saisons.

Miami devra encore gagner un ou deux matches probablement pour s'assurer de terminer au moins huitième. Detroit, neuvième, compte six victoires de moins (33v-40d contre 39v-35d) avec encore 8 matches à jouer.
 

Retour à l'accueil