Indiana s'impose sur le fil face à des Celtics diminués et déloge Cleveland à la 3e place

Les bons comptes pour Indiana
Les malheurs des Cavaliers ont fait le bonheur d'Indiana, vainqueur surprise sur le parquet des Boston Celtics (99-97). Déjà diminués par les absences d'Al Horford (malade) et Jaylen Brown (protocole commotion), les hommes de Brad Stevens n'ont pas été aidés par le retour définitif au vestiaire de Kyrie Irving (7 pts, 4 rbds, 16') à la pause en raison d'un genou gauche douloureux. Sans réel leader et alors qu'ils menaient de dix points à la pause (50-40, 24e), les locaux se sont effondrés dans le troisième quart (34-20). Indiana, porté par Victor Oladipo (27 pts) s'est alors cru à l'abri trop tôt et a laissé Boston entretenir le suspense dans les dernières secondes.

Alors que Myles Turner (19 pts, 10 rbds) a fait le nécessaire pour offrir quatre points d'avance aux siens avec une poignée de secondes à jouer, Jayson Tatum (19 pts) a ramené les siens à deux points avec 1"5 à jouer. Sur la remise en jeu, Oladipo a été sanctionné d'une faute offensive, offrant ainsi à Boston la possibilité d'aller chercher l'égalisation ou la victoire au buzzer. Terry Rozier (16 pts) a alors réussi à se démarquer à 5 mètres mais a manqué la cible sur son tir en reculant. «Ce n'était pas une super position, a regretté Brad Stevens. Mais c'est un tir que je l'ai déjà vu marquer.» La rechute des Celtics fait les affaires de Toronto, qui possède désormais trois victoires d'avance en tête de la Conférence Est. Les Pacers (39v-28d), vainqueurs de cinq de leurs six derniers matches, profitent de cette belle victoire pour monter sur le podium, avec une défaite de moins que Cleveland.

Retour à l'accueil