Indiana s'impose face à Washington et prend la 4e place à l'Est

Dans un choc pour la quatrième place à l'Est, les Indiana Pacers ont dominé les Washington Wizards (98-95) malgré quelques frayeurs en fin de match.

A quatre reprises dans les dix-neuf dernières secondes, les Washington Wizards ont eu l'occasion de repasser devant ou d'égaliser face aux Indiana Pacers. Mais Bradley Beal, trois fois, et Mike Scott, quasiment au buzzer, n'ont pas réussi à trouver le fond du filet des Pacers qui ont pu pousser un gros ouf de soulagement (98-95 score final). «Il faut tout donner et je dois rentrer ces tirs», a regretté Beal. Victor Oladipo et ses coéquipiers auraient largement pu s'éviter une fin de match aussi stressante après n'avoir jamais été menés de l'après-midi et avoir compté jusqu'à dix-sept points d'avance (80-63, 36e).

Avant ces dernières minutes pénibles, les Indiana Pacers avaient régné sans partage sur la Capital One Arena sous l'impulsion d'Oladipo, de Bojan Bogdanovic et de Myles Turner. Le All Star a réalisé un match particulièrement plein avec 33 points (11 sur 20 au tir), 7 rebonds, 3 passes décisives et 3 interceptions. Il a parfaitement été secondé par le Croate qui a inscrit 20 points et l'intérieur qui a compilé un double-double avec 12 points et 13 rebonds.

La victoire est particulièrement importante pour Indiana qui dépasse Washington pour la quatrième place qui donne l'avantage du terrain au premier tour des play-offs (où les deux équipes s'affronteraient en l'état actuel du classement). La troisième place est aussi à portée de mains avec les récentes défaites des Cleveland Cavaliers. «On va devoir batailler comme ça pour tout le reste de la saison. C'est déjà du basketball de play-offs !», a prévenu Oladipo. Pour Washington, c'est la troisième défaite consécutive. L'absence de John Wall (genou) commence à se faire sentir. Son retour n'est pas encore programmé alors qu'il devrait reprendre «bientôt» selon Scott Brooks son coach les entraînements individuels.

Retour à l'accueil