Charlotte vient à bout des Knicks après prolongation

Charlotte et New York ont laissé parler leur attaque lundi soir à l'occasion de leur opposition sur le parquet des Hornets. Ces derniers se sont imposés, après prolongation (137-128, a.p.).

La dernière fois que les Hornets et les Knicks s'étaient affronté, la rencontre avait étonnamment viré en face de New York, qui avait même infligé une correction à la franchise détenue par Michael Jordan. Les retrouvailles entre les deux équipes lundi, à Charlotte, ont offert un scenario différent, et bien plus plaisant en termes de spectacle. Pour l'occasion, Charlotte a retrouvé Nicolas Batum, blessé il y a dix jours face aux Knicks. L'ailier n'a pas été le plus en vue (9 pts à 3/5, 3 rbds, 4 pds) et est notamment resté sur le banc pour la fin de match haletante entre les deux équipes, une poche de glace autour de son tendon d'Achille gauche, douloureux. L'ailier tricolore a ainsi vu son équipe l'emporter après prolongation (137-128) dans un match marqué par la prestation individuelle de Trey Burke côté Knicks (42 pts à 19/31, 12 pds).

Charlotte espère encore
Kemba Walker s'est montré à la hauteur en compilant 11 points et 3 passes décisives dans les seules cinq minutes additionnelles afin de permettre à son équipe de l'emporter. Dwight Howard (23 pts, 13 rbds) a également pesé dans le secteur intérieur tandis que le banc de Charlotte a été prolifique (52 points contre 24 pour celui de New York). Côté visiteurs, Michael Beasley (27 pts, 8 rbds) et Enes Kanter (15 pts, 13 rbds) se sont démenés, en vain. Frank Ntilikina (12 pts à 6/10, 3 pds) a lui fini frustré, obligé de rejoindre le banc pour une 6e faute à 10 minutes du terme.

Sur le plan comptable, les Charlotte Hornets ne sont pas encore éliminés de la course au play-offs et leur série de quatre victoire pourrait leur permettre de relancer quelque peu le suspense. Il faudra néanmoins un concours de circonstances très favorable pour les voir accrocher la huitième place de la Conférence Est, actuellement occupée par Miami, qui compte cinq victoires de plus avec encore 8 matches à jouer (et 7 pour les Hornets). Charlotte va de surcroît enchaîner trois matches très compliqués (Cleveland, à Washington, Philadelphie), qui pourraient rapidement mettre fin aux espoirs de qualification.

Retour à l'accueil