Méconnu du public centrafricain, Ben Datro est l'un des meilleurs jeunes talents du Québec

Benjamin Datro (17 ans, 1.90 m), ce nom ne vous dit peut être rien, mais pourtant derrière celui-ci se cache l'un des meilleurs jeunes talents du Québec (Canada), ou simplement le plus grand espoir du basket centrafricain au poste de meneur. Né à Montréal au Canada de parents centrafricains, Ben Datro qui poursuit ses études à E.S. Saint Laurent (Québec), évolue avec les Giants de St Laurent Express dont il est le leader incontesté. Pour sa première saison (2017-2018) de la NPA (National Preparatory Association) sous les couleurs de St Laurent Express et après 12 journées, ce jeune canadien d'origine centrafricaine Benjamin Datro tourne en moyenne de 17.3 points, 2.3 passes et 5.7 passes décisives par match.

Doté d'un QI basket élevé, Ben Datro est aussi connu pour ses qualités athlétiques dans toute la région de Québec, pourtant celui-ci reste méconnu du public centrafricain. Il faut noter que son équipe de St Laurent Express (SL) est largement considérée comme le meilleur programme au Québec. Aussi récent que l'an dernier, St Laurent a joué dans des ligues à travers les États-Unis, mais l'entraîneur-chef, Akram Sleiman, est ravi que son équipe participe à une ligue nationale canadienne.

L'été dernier (août 2017), Ben Datro et les Giants St Laurent Express avaient rejoint l'Association nationale préparatoire pour la saison 2017-2018 avec le soutien de North Pole Hoops. 

Pour sa première saison (2017-2018) de la NPA (National Preparatory Association) sous les couleurs de St Laurent Express et après 12 journées, ce jeune canadien d'origine centrafricaine Benjamin Datro tourne en moyenne de 17.3 points, 2.3 passes et 5.7 passes décisives par match.

Pour sa première saison (2017-2018) de la NPA (National Preparatory Association) sous les couleurs de St Laurent Express et après 12 journées, ce jeune canadien d'origine centrafricaine Benjamin Datro tourne en moyenne de 17.3 points, 2.3 passes et 5.7 passes décisives par match.

«NPFS a toujours soutenu notre programme et nos enfants, et avec le niveau au Canada qui ne cesse de monter, c'est la meilleure décision», avait déclaré Sleiman l'été dernier.  «C'est vraiment excitant pour tout le monde, nous jouons les règles de la FIBA et nous arrivons à voyager à travers le Canada et à être exposés au Canada. "

Les Giants de St Laurent Express évoluent dans la division Nord-Est aux côtés des meilleurs académies du pays.

St Laurent possède quelques-uns des meilleurs jeunes talents du Québec, dont Benjamin Datro, sélectionné chez les U15 du Québec en 2016. Ils ont aussi de grands acteurs qui ont toujours montré leur dévouement comme Andrew Keo, Malik Bamba et Jean Emmanuel Seni. La profondeur du banc aura été leur force depuis le début de la saison même si les résultats ne sont pas encore au rendez-vous. 

De plus, les fans des Giants  SL sont de vrais passionnés et ils ont joué un rôle pour le programme tout au long de la saison de la NPA en tant que «sixième homme» en raison de la riche tradition et de la solide culture du basketball. Ce programme qui a représenté le Québec à l'échelle nationale et a obtenu l'appui de la province au fur et à mesure que la saison avance.

La fierté de St Laurent s'exprime au sein du coaching staff en commençant par Sleiman. Il entamera sa 23e année de coaching à St Laurent et est également un ancien étudiant. Ses deux entraîneurs adjoints, Randy Dezouvre et Marcus Charles sont d'anciens joueurs sous Sleiman.

"Tout le monde qui joue avec nous cette année est à St Laurent depuis la 7ème année et honnêtement, c'est la chose dont je suis le plus fier. J'ai été à St Laurent presque toute ma vie, donc il n'y a personne d'autre Express plus fier que moi ", a déclaré Sleiman.

"Benjamin Datro est notre chef de file. Il peut marquer des points en grappes tout en devenant lui-même un vrai PG, en lisant très bien le jeu et en jouant dur également en défense. Tre-Vaughn sera aussi un grand leader. Il est devenu un excellent contreur de tir. En plus de ça, Tre-Vaughn est très vocal sur le terrain. Il est juste un enfant exceptionnel avec un grand caractère. " a poursuivi Akram Sleiman, entraîneur-chef des Giants St Laurent Express. 

Sleiman a les outils pour gagner sur le terrain, mais l'un de ses principaux objectifs est que tous ses joueurs réussissent leurs études.

"La première chose qui me vient à l'esprit est que ces jeunes obtiennent leur diplôme d'études secondaires. En ce qui concerne le NPA, c'est une ligue difficile mais nous n'hésitons jamais à relever un défi. J'espère que nous pourrons gagner quelques matchs et qu'au printemps, nous pourrons peut-être faire une surprise dans le tournoi du championnat national. "

Avec toutes les qualités de Ben Datro, ce jeune meneur, qui n'a pas encore fini de grandir, l'avenir du basket centrafricain pourrait être meilleur, mais à condition que la Fédération Centrafricaine de Basketball se réveille (enfin) pour faire un sérieux travail de scooting afin de permettre à ses quelques jeunes talentueux d'intégrer des équipes de catégorie jeune avant de faire un saut chez les seniors. Sans la formation et une organisation sérieuse autour de ces jeunes, l'avenir du basket centrafricain risque d'être plus que jamais sombre.

Retour à l'accueil