Éliminatoires de la Coupe du Monde 2019 : Boris Diaw offre la victoire à la France

STRASBOURG (FIBA Basketball World Cup 2019 European Qualifiers) - Sur le point de perdre son premier match des Éliminatoires pour la Coupe du Monde FIBA 2019, la France s'en est remise à son capitaine Boris Diaw pour passer l'épaule en toute fin de match.

Le Français de 35 ans a réussi à se démarquer sous le panier et à marquer à 3.2 secondes de la fin de la prolongation, offrant aux Bleus un précieux succès (75-74).

Le tournant : cette rencontre a été serrée de bout en bout, l'écart ne dépassant jamais les 7 points. Après avoir effacé un retard de 6 points (58-52) pour forcer une prolongation, la Russie semblait en bonne position pour s'imposer quand Sergey Karasev a converti ses deux lancers francs (74-73) à 23 secondes de la sirène finale. Mais les hôtes ne l'entendaient pas de cette oreille.

L'homme du match : Boris Diaw s'est chargé de prendre le match à son compte dans les moments décisifs de ce match joué à Strasbourg. Il a marqué 11 de ses 23 points durant la prolongation, avec notamment deux tirs à trois points cruciaux. Il a ajouté à cela 7 rebonds et 7 assists.

Le chiffre : la France a réalisé un bel effort collectif, finissant la rencontre avec 22 assists. Andrew Albicy (9) et Boris Diaw (7) en ont cumulé 16 à eux deux. L'équipe de Russie n'a délivré que 12 assists au total.

À retenir : il n'y a en Europe que sept équipes invaincues, et la France est l'une d'elles. Elle occupe la tête du Groupe E avec son bilan de 3-0. De son côté, la Russie (1-2) pointe désormais au troisième rang.

Ils ont dit : "C'était un match difficile. Il a fallu une prolongation pour nous départager. C'était très serré. Nous avons le sentiment d'avoir fait du bon travail en défense, et eux aussi. En attaque, nous avons commis quelques erreurs, mais nous sommes restés dans le match. Je pense que les jeunes joueurs, cette jeune équipe, ont montré beaucoup de caractère pour s'accrocher au score jusqu'à la fin et pour s'imposer en prolongation. Je suis très content de cette victoire et elle est évidemment très importante pour le futur." – Boris Diaw, capitaine de la France

"Je pense que nous avons dominé à l'intérieur, mais à chaque fois que nos joueurs recevaient le ballon sous les paniers, les Russes venaient doubler et nous n'étions pas très dangereux à longue distance. C'est pour cette raison que cela a été difficile de trouver des solutions, mais nous avons heureusement pu compter sur un fantastique capitaine, fantastique partout sauf peut-être aux lancers francs. Il nous a portés tout au long du match. En attaque, il a tout fait, marquant comme jamais auparavant. Je crois que depuis que je suis coach, c'est son plus grand total de points. Je sais qu'il n'aime pas trop ça, mais c'était important pour nous, surtout ce dernier panier. Je pense que nous pouvons vraiment le remercier, parce que c'est à lui que nous devons principalement notre victoire. Tout le monde a contribué. Mais encore une fois... merci, capitaine !" - Vincent Collet, coach de la France

Retour à l'accueil