Russell Westbrook porte Oklahoma City face aux Spurs avec un triple-double

Oklahoma City a souffert jusqu'au bout mais s'est finalement imposé (90-87) contre des San Antonio Spurs diminués par de nombreuses absences, volontaires ou pas.

Même si les règles NBA se veulent plus sévères en matière de repos, Gregg Popovich continue de gérer ses Spurs comme il l'entend, et leur donne du repos quand bon lui semble. Dimanche à l'occasion du déplacement chez un Thunder pas très fringant dernièrement, l'entraîneur des Spurs avait décidé de se passer de Tony Parker (inactif), Manu Ginobili et LaMarcus Aldridge pour tout le match mais aussi de Danny Green, Paul Gasol et Patty Mills pour l'intégralité de la deuxième mi-temps. A ces six, s'ajoutaient Rudy Gay et Kawhi Leonard, blessés.

Malgré cela, les Spurs sont venus mourir à trois petits points du Thunder (90-87), Brandon Paul (rookie de 26 ans passé par l'Europe) ratant le tir de l'égalisation à cinq secondes de la fin. Côté OKC, si Russell Westbrook a enregistré son septième triple double de la saison avec 22 points, 10 rebonds et 10 passes, les deux autres stars de l'équipe ont été à la peine. Carmelo Anthony n'a marqué que 9 points (4/10) alors que Paul George était dans un jour sans (8 points), mais l'un de ses deux seuls tirs réussis (2/17!), à quatre minutes du buzzer, a été décisif. 

Lauvergne fait grimacer avec un doigt luxé
La performance des remplaçants de San Antonio reste notable. Surtout parce que d'autres pépins physiques sont venus s'ajouter au fil du match. Kyle Anderson a été contraint de sortir, victime d'une entorse au genou gauche : même si les premiers examens (IRM) ont été rassurants, il n'a pas pu revenir dans le match. En début de 4e quart-temps, le Frenchie Joffrey Lauvergne s'est luxé une articulation d'un doigt de la main gauche, provoquant de nombreuses grimaces sur le banc des Spurs et dans le public. Avant que le docteur de San Antonio ne replace le doigt touché, Gregg Popovich a détourné le regard aussi vite que possible. «Je ne pouvais pas supporter de voir ça, je suis une petite nature, vous savez», a-t-il lancé après le match.

Resté sur le parquet avec un bandage après coup, Lauvergne a terminé avec 12 points, 6 rebonds et 2 interceptions, soit son meilleur match sous le maillot des Spurs. Avec Dejounte Murray (17 points) et Davis Bertans (16), l'intérieur français fut une des raisons de la belle résistance de San Antonio, qui pourra compter sur la plupart de ses forces vives dès lundi, à domicile, contre Detroit.

Retour à l'accueil