Cleveland signe une 11e victoire consécutive face aux Grizzlies

Prenez d’un côté une équipe qui surfe sur dix victoires de rang. Puis de l’autre, une équipe sur une série de dix défaites de rang. Blowout en perspective ? Ce Cleveland-Memphis en prenait la direction avant que Tyreke Evans et Marc Gasol (58 points à eux deux !) ramènent complètement les Grizzlies dans la partie pour s’offrir un money time hyper indécis. Dernières minutes durant lesquelles LeBron James (34 points et 12 passes) a décidé de prendre les choses en main et sécuriser la 11e victoire de rang pour les siens (116-111).

Toujours privés de Mike Conley et malgré leur dynamique catastrophique actuelle (10 défaites de suite et renvoi de coach), les Grizzlies entament ce match sans complexe. Propulsé dans le cinq à la mène, Tyreke Evans montre une adresse extérieure rarement vue dans sa carrière. Gasol et lui permettent aux visiteurs de virer largement en tête sur les premières minutes (13-24). Une embellie de courte durée tant Cleveland a des armes sous le coude. Jeff Green en transition avec un gros dunk, Korver de loin, le slasher D-Wade… Le danger vient de partout et les Cavs repassent devant. Si Gasol fait encore du mal dessous à Channing Frye, Cleveland s’envole quand Love, encore très propre ce soir (20 pts et 11 rbds), sert James dessous.

Avec un gros second quart-temps (38-20) terminé par un fadeaway de James devant Green, les Cavs comptent 14 points d’avance à la pause (66-52). Écart qui continue de grimper après le vestiaire quand Love aligne encore de loin. Mais le blowout que certains attendaient peut-être n’a pas lieu. La faute à un Evans trop adroit puis à la bonne combinaison entre Gasol et Harrison. Les deux jouent bien sur le pick et voilà que Memphis repointe le bout de son nez : 24-8 passé en sept minutes (95-89) !

LeBron inscrit les 13 derniers points de son équipe !
James décide d’attaquer le cercle à tout va pour redonner de l’air et 11 points d’avance aux siens. Mais Evans encore seul à 3-points sanctionne puis le rookie Brooks en fait de même : 109 partout. Alors qu’il venait de prendre quelques shoots très moyens en isolation, James enfonce Brooks après un spin, puis le bat avec la faute en drive, puis termine sur un tir de raquette. Inarrêtable. Cette fois, ni Evans (31 points, 12 passes et 7 rebonds !), ni Gasol (27 points), n’ont de réponse, et Cleveland s’impose 116-111.

Cleveland (16-7) s’est fait peur mais poursuit sa folle remontée au classement. À voir comment les Cavs aborderont leur match de lundi face aux Bulls, censé être une autre formalité. Malgré cette défaite, les Grizzlies (7-15) ont montré beaucoup de bonnes choses. À confirmer avec la réception des Wolves lundi, malgré leur série en cours de huit défaites de rang à domicile.

Retour à l'accueil