Portland s'impose face aux Kings

Piqués au vif après leur défaite de la veille à Sacramento, les Blazers ont remis les pendules à l’heure à domicile (102-90). CJ McCollum (25 points) et Damian Lillard (22 points) ont mené la révolte pour Portland qui a fait la différence dans le 2e quart-temps pour ne plus jamais se retourner. En sortie de banc, Willie Cauley-Stein (18 points, 9 rebonds) est comme la veille le meilleur joueur des Kings. 

Les Blazers haussent le ton en défense
Le début de match est pourtant très laborieux pour les Blazers. De’Aaron Fox se défend très bien face à Damian Lillard et ce sont les Kings qui frappent les premiers. George Hill et Zach Randolph lancent parfaitement le nouveau cinq majeur des Kings. Sacramento mène de 5 et ce alors même que Skal Labissière est très malheureux avec plusieurs tirs en crochet qui font gamelle. Après un bon passage de Jusuf Nurkic, qui vient intercepter un rebond offensif dans les mains de Randolph, Lillard se réveille avec deux paniers de suite. Portland repasse devant et McCollum inscrit même un panier dingue du milieu de terrain… mais il intervient après le buzzer (21-20) !

Bogdan Bogdanovic s’illustre derrière l’arc en début de 2e quart-temps. Mais le revenant Meyers Leonard lui répond par 5 points rapides. Surtout, la défense des Blazers monte en intensité avec des bâches de Davis sur Cauley-Stein, de Connaughton sur Temple ou de Nurkic pour repousser les assauts californiens.

Petit à petit, l’écart grimpe. Il passe à +7 sur un trois points de Connaughton, puis à +8 sur un rebond offensif de Nurkic et il s’établit finalement à 12 à la pause (53-41). Zach Randolph est le meilleur marqueur à la pause avec 12 points mais les Kings ont lâché défensivement : les Blazers terminent à 11/19 aux tirs en 2e quart !

Lillard et McCollum assurent le cavalier seul
Et ça reprend aussi fort après la pause ! Nurkic se prend une faute des plus bêtes sur un écran mobile dans sa moitié de terrain, mais Portland creuse encore l’écart avec McCollum pendant que les Kings débutent par un 1/10 aux tirs. Nurkic est à nouveau au centre du débat après un coup un peu trop appuyé de Garrett Temple. Le pivot des

Blazers prend la mouche et une technique.
Mais les Blazers n’en ont cure car ils dominent ce 3e quart de la tête et des épaules, à +20 à 3 minutes de la fin. Une timide poussée des Kings menée par Frank Mason III limite la casse à 17 (80-63). Mais il reste encore du chemin à parcourir à l’image de cet ultime 3-points manqué au buzzer par Bogdanovic.

Sacramento ne se déballonne pas mais si Bogdanovic fait plutôt bon usage de ses ballons d’attaque, les Kings ne parviennent pas à réduire l’écart. Un temps redescendu à 13, l’écart remonte rapidement autour de la vingtaine après deux coups de griffe de Lillard.

En travers en début de rencontre aux tirs, Lillard finit tout de même à 22 points et sort à quelques minutes de la fin pour laisser jouer les jeunes Blazers. McCollum termine lui à 25 points dans une victoire qui efface (un peu) le revers de la veille. A 54% de réussite aux tirs, les hommes de Terry Stotts ont été adroits de bout en bout.

Retour à l'accueil