Kristaps Porzingis en mode All-Star détruit la défense des Kings

Emmenés une nouvelle fois par un Kristaps Porzingis en mode All-Star (34 points, 5 rebonds, 2 contres), les Knicks s’imposent largement face à des Kings de Sacramento encore beaucoup trop verts. Avec une septième victoire cette saison, les hommes de Jeff Hornacek confirment match après match leur progression.

Personne pour arrêter Porzingis !
Menés par un George Hill très inspiré, les Kings prennent les Knicks à la gorge et leur infligent un 10-0 pour cette entame. Mais les Knicks ont du cœur et réagissent par des tirs longue distance de Porzingis et de Lee (13-13). Le géant letton continue sur la lancée de son début de saison de feu, et donne l’avantage pour les Knicks pour la première fois du match (18-17). Le show Porzingis se met en place et permet aux locaux de creuser l’écart. Le pauvre Skal Labissière, victime des moves du Balte, ne peut pas faire grand chose en défense et les Bockers terminent ce premier quart devant (32-23).

Les Knicks démarrent ce second quart avec leur seconde unité, et gardent toujours la main sur la rencontre (39-31). Les Kings, bien mené par De’Aaron Fox, diminue l’écart et perturbent les Knicks qui soudainement, manquent de jus, et se laissent aller (41-40). C’était sans compter sur le retour de KP sur le terrain, qui rebooste son équipe et qui met au supplice Willie Cauley-Stein, qui n’a pas l’air d’avoir lu les fiches techniques d’avant-match (4 fautes personnelles après seulement 17 minutes !). Les Knicks lâchent les chevaux et rejoignent les vestiaires avec 15 unités d’avance (64-49).

Porzingis, encore et toujours
La seconde période démarre et la formule originale des Knicks marche plein pot : le duo Kanter-Porzingis, fait ce qu’il veut dans la raquette, et l’écart se creuse (71-51). Dave Joerger ne sait pas comment trouver la solution pour gêner les Twin Towers venues d’Europe. Les Kings sont complètement à la rue, et les locaux en profitent pour planter des banderilles de loin et se mettre un peu plus à l’abri (81-59). Les intérieurs des Knicks se jouent de leurs adversaires du soir et les bleus et oranges terminent se quart temps en roue libre (91-65).

Le match quasiment en poche, Hornacek ouvre son banc et donne des minutes aux joueurs les moins utilisés depuis le début de la saison. Damyean Dotson montre de belles choses, et Willy Hernangomez essaye de prouver qu’il mérite un peu plus de temps de jeu, encore plus avec le retour de Noah prévu la semaine prochaine face à Cleveland. Les Knicks gagnent pour la cinquième fois de la saison à domicile face à de faibles Kings (118-91), et s’installent dans le Top 8 de la côte Est.
 

Retour à l'accueil