Damian Lillard et Portland écoeurent le Thunder

Carmelo Anthony sévèrement expulsé en 3e quart après un layup peu académique, tous coudes dehors, le Thunder a vaillamment combattu dans le dernier acte, notamment derrière Russell Westbrook (25 points, 9 passes, 6 rebonds) et Paul George (27 points, 5 rebonds) mais c’est bien Portland qui s’impose sur les épaules d’un immense Damian Lillard (36 points, 13 passes). Sous les yeux de son collègue rappeur, Lil Wayne, le meneur des Blazers a parfaitement tenu son duel face au MVP. Il a été bien aidé par Jusuf Nurkic (25 points, 8 rebonds) et CJ McCollum (22 points). Voilà une victoire qui confirme les velléités de playoffs des Blazers (103-99).

Un MVP bien chafouin
Le match commence fort avec une interception de Moe Harkless qui dépossède Paul George. Damian Lillard sert ensuite Jusuf Nurkic pour le dunk. Ce qui lance un thème pour les Blazers. Lillard et Nurkic se font un malin plaisir à tourmenter la défense du Thunder sur le pick & roll. Portland fait ainsi le premier écart (23-15) derrière 10 points de Nurk et 7 passes de Dame. En face, Russell Westbrook pousse mais ça ne prend pas. Pas encore du moins. Westbrook récolte une technique et c’est surtout Carmelo Anthony (9 points) qui assure au scoring. OKC est à la traîne après le 1e quart (28-20).
Mais le vent tourne en 2e quart-temps. Les Blazers ont encore du mal à se lancer sans Lillard. Le Thunder en profite pour revenir tout près sur un gros dunk de Jerami Grant en contre-attaque. Caleb Swanigan est le seul point positif de ce début de période alors que Westbrook commence à faire chauffer la machine avec 9 points en 2e quart. Le MVP est visiblement chafouin… Et pour cause, les Blazers continuent de faire la course en tête et Lillard tient tête à Westbrook avec un double double à la pause : 13 points, 10 passes. Portland nous gratifie même d’une superbe action : après le contre de Vonleh, Lillard effectue une pirouette avant de servir McCollum à 3-points. Et Rip City garde la tête à la pause (50-46).

Damian Lillard inarrêtable
C’est un avantage maigrelet mais les Blazers parviennent à le conserver grâce à un Lillard inspiré pour la sortie officielle de sa chaussure signature. Ce dernier se faufile dans la défense pour une finition main gauche très compliquée. Le duel des 0 se poursuit donc avec Westbrook… et Nurkic est aussi invité. Le pivot bosnien passe d’abord un énorme contre sur Westbrook qui vient le bouler ensuite sur un écran. Nurkic est ensuite la victime bien involontaire d’un coup de coude de Melo dans le visage. Anthony est expulsé pour cette faute flagrante de niveau 2 assez sévère. Incrédule, il doit quitter ses partenaires qui terminent fort le 3e quart avec un 9-3 mais sont toujours derrière au tableau d’affichage (78-67).

Le dernier quart démarre tout doucement avec Lillard sur le banc. Bien que hué copieusement, Raymond Felton fait le métier pour OKC. Le retour aux affaires de Lillard remet clairement du baume au coeur de Rip City, à l’instar de ce contre sur Westbrook, mais le public tremble alors que Westbrook enchaîne deux paniers pour ramener l’écart à -5 à quatre minutes de la fin. Là encore, Lillard répond au MVP avec un panier plus la faute. Mais Westbrook maintient OKC à -2. CJ McCollum inscrit alors deux trois points consécutifs et à 34 secondes du terme, c’est Lillard qui file au layup pendant que Westbrook fait 0/3 aux lancers. OKC ne reviendra plus (103-99), et ce matin, le Thunder pointe à la 13e place à l’Ouest.

Retour à l'accueil