Une bagarre entre Draymond Green et Bradley Beal

Lors du match entre les Golden State Warriors et les Washington Wizards, un accrochage opposant Draymond Green et Bradley Beal a provoqué plusieurs débordements.

C'est un triste spectacle, qui n'avait plus été vu depuis longtemps sur les parquets de la NBA, qu'ont offert Golden State Warriors et Washington Wizards à dix-neuf secondes de la mi-temps vendredi soir. Tout a commencé sous le panier des Warriors où Bradley Beal a porté un coup au visage de Draymond Green. Les deux hommes se sont immédiatement accrochés au sens propre comme au figuré, avant de finir au sol au pied du panneau. Une immense mêlée s'en est suivie, plusieurs joueurs se mêlant à cette lutte où des coups ont été échangés. Kelly Oubre Jr a même touché involontairement son coéquipier John Wall avec un coup de poing.
 
Une fois le calme revenu, Beal et Green ont été tous les deux exclus du match. La NBA pourra revoir toutes les images et distribuer les sanctions qu'elle estimera justifiées. Il semble presque acquis que Chris McCullough écopera d'un match de suspension pour avoir quitté la zone du banc de touche de Washington.

Green : « Je ne sais pas ce que je dois faire quand quelqu'un me frappe deux fois »
Après la partie, Draymond Green, qui est sorti avec le maillot déchiré, a fait part de son incompréhension. « Je ne sais pas ce que je dois faire quand quelqu’un me frappe deux fois. Qu’est-ce que je suis supposé faire ? », a-t-il lancé, estimant que son expulsion était uniquement le fruit de son passif en matière disciplinaire. Quant à Beal, il s’est excusé auprès de ses coéquipiers - « Je dois montrer plus de leadership et de contrôle » - mais a relaté, sans en dire plus, de nombreux échanges verbaux tout au long de la première mi-temps. Au moment de regagner le vestiaire des Wizards, Beal a également été insulté (un « fuck you » et un signe du majeur) par un spectateur présent à l’entrée du couloir, qui a été immédiatement pris en charge par la sécurité de l’Oracle Arena.
 
Au niveau sportif, menés de quatorze points à ce moment-là du match (64-50), les Golden State Warriors ont renversé la situation après la mi-temps pour s’imposer 120-117 avec, notamment, 31 points, 11 rebonds, 6 passes et 2 contres de Kevin Durant.

Retour à l'accueil