Pré-saison : Les Rockets font tomber le Thunder

Le choc de la nuit de mardi entre deux des équipes les plus attendues de la saison n’a pas déçu. En l’absence de Russell Westbrook, le nouveau duo des Rockets Chris Paul – James Harden a brillé pour dominer celui du Thunder Paul George – Carmelo Anthony (97-104). Houston a vite repris ses habitudes avec une pluie de tirs longue distance, 24 paniers à 3-points sur 55 tentés ! De son côté le Camerounais Luc Mbah A Moute a cumulé 8 points et 7 rebonds en 26 minutes.

Si vous pensiez devoir mettre du temps à vous habituer au millésime 2017-2018 de Houston et d’OKC, les premières actions ont donné le ton d’entrée : interception de Paul et passe décisive pour un panier primé de Harden, suivi peu après d’une réponse en catch and shoot d’Anthony. Le parfait échantillon du basket NBA actuel en somme.

A ce petit jeu, les Texans ont fait fort impression. Avec un spacing encore plus important et la création de sa paire d’arrières, Houston mise encore un peu plus sur le shoot derrière l’arc. Et cela marche ! La maestria de Paul (11 points, 7 passes, 2 interceptions, aucune balle perdue), parfait dans son rôle de gestionnaire et de facilitateur de jeu, y est déjà pour beaucoup. Ses passes dans le dos pour une ogive de loin vont fleurir dans les Top 10 de la saison. Eric Gordon (21 points à 6/8 à trois points) et Trevor Ariza (18 points à 5/7) s’en sont régalés.

Chris Paul et James Harden constamment en alternance à la mène
L’ancien meneur des Clippers n’a pas semblé trop se marcher sur les pieds avec James Harden (16 points, 10 passes), notamment grâce aux rotations proposées par Mike d’Antoni. Le Coach of The Year 2017 n’a pas hésité à sortir rapidement Chris Paul pour avoir en permanence au moins un distributeur sur le parquet, « CP3 » prenant le relais dès la sortie de Harden, quand les deux ne sont pas ensemble sur le parquet. D’Antoni a aussi proposé sa version personnelle du « cinq de la mort » de Golden State avec PJ Tucker, lui aussi arrivé cet été, utilisé régulièrement au poste 5 pour toujours plus écarter le jeu.

Cette solution small ball a fait la différence face au Thunder presque trop équipé à l’intérieur avec Steven Adams. Oklahoma City a tout de même su trouver quelques solutions grâce à ses recrues stars. Carmelo Anthony (19 points en 19 minutes), au poste 4 mais sans sa capuche, s’est particulièrement signalé dans le premier quart-temps où il s’est chargé d’alimenter la marque d’Oklahoma City comme il le faisait à New York. Paul George a connu plus de retard à l’allumage avant de laisser le jeu venir à lui (15 points, 5 rebonds) une fois l’ancien joueur des Knicks sur le banc. Billy Donovan a encore quelques réglages à ajuster entre les deux joueurs, ce alors que son MVP Westbrook n’était pas en tenue.

A New York Frank Ntilikina faisait ses débuts avec le maillots des Knicks et ces derniers se sont inclinés face aux Nets. Le Français a connu un premier match difficile avec 5 points à 1/7 et 3 passes en 11 minutes, même s’il a aussi montré des choses intéressantes en défense. En face Yakouba Ouattara a lui inscrit 2 points. D’Angelo Russell est le meilleur marqueur avec 19 points.

Avec 8 joueurs entre 10 et 15 points Bulls dominent les Pelicans malgré 44 points du duo Anthony Davis – DeMarcus Cousins et Phoenix bat Portland au finish avec 24 points de TJ Warren et 19 de Devin Booker.

Retour à l'accueil