Pré-saison : Kyrie Irving permet aux Celtics de rester invaincus

Quatre matches, quatre victoires. Les Celtics bouclent leur présaison invaincus, et cette nuit, ils ont dominé plutôt tranquillement les Hornets, s’imposant 108-100 avec un cinq majeur qui a beaucoup joué. Si Gordon Hayward a été moyen (malgré des stats correctes), en revanche, Kyrie Irving s’est promené ! L'égyptien Abdel Nader a inscrit 5 points en 9 minutes, tandis que le nigerian Semi Ojeleye s'est contenté de 3 points en 8 minutes.

C’est le Irving qu’on aime, maître du tempo, adroit et showman. Sous son impulsion, le cinq « small ball » de Boston commence par un 4/4 à 3-points, et en quelques minutes, le break est fait. En face, Dwight Howard profite de l’absence de Baynes pour se montrer. Il est bien servi, et ça rentre souvent. Les Hornets ne déméritent pas, et le banc apporte beaucoup. Comme Malik Monk par exemple. C’est un vrai shooteur et deux bombes lointaines permettent même aux Hornets de passer devant !

En face, Guerschon Yabusele loupe son entrée en jeu. Deux marchers, des fautes. Un match à oublier. En revanche, Marcus Morris combine bien avec ses nouveaux coéquipiers, et le retour des titulaires permet à Boston de reprendre les commandes. Irving continue son festival. Il est trop facile, et il enrhume Howard sur un dribble entre les jambes. A la pause, Boston a pris le large (51-38).

Ça se confirme au retour des vestiaires, et l’écart continue de grimper. En face, les Hornets s’entêtent avec deux joueurs de 2m10 et plus alors que Boston joue « small ball » et écarte le jeu au maximum. De l’autre côté du terrain, Jayson Tatum fait d’ailleurs apprécier sa polyvalence en défense, tandis que Jaylen Brown est un poison pour les arrières adverses.

Sans vraiment forcer, et simplement en écartant le jeu et en se faisant des passes, les Celtics flirtent avec les 20 points d’écart. Il faudra attendre le « garbage time » pour voir Charlotte recoller au score. Privés de trois principaux extérieurs (Batum, Kidd-Gilchrist et Lamb), les Hornets ont surtout existé par leurs rookies, Dwyane Bacon et Monk. Ça sert aussi à ça la présaison.

 
 

Retour à l'accueil