Pour son retour, Giannis Antetokounmpo a brillé mais les Bulls ont eu le dernier mot

Le joueur grec d'origine nigériane Giannis Antetokounmpo est de retour sur les terrains, et il n’a rien perdu de son talent. Auteur de 24 pts en 23 minutes, il a illuminé cette rencontre entre les Bulls et les Bucks. Sauf que Milwaukee est tombé sur un os : l’adresse longue distance de Chicago. Avec 13 sur 22 à 3-points à la pause, transformé en 17 sur 34 à la fin du match, les Bulls s’imposent 114-101, infligeant aux Bucks leur 3e défaite en 3 matches.

Côté Chicago, Justin Holiday a confirmé qu’il pouvait être le leader offensif de l’équipe en attendant le retour de Zach LaVine. A ses côtés, Nikola Mirotic et Bobby Portis ont fait très mal au poste 4 par leur mobilité et leurs tirs longue distance. Même adresse pour Denzel Valentine, auteur de 5/6 à 3-points. Rapidement menés au score, les Bucks n’ont jamais réussi à repasser devant, et Jason Kidd a jeté l’éponge dans le money time en envoyant les joueurs en quête d’un contrat.

Seule fausse note côté Chicago, la blessure de Kris Dunn. Il était dans un bon soir mais il s’est luxé un doigt, et il pourrait manquer jusqu’à un mois de compétition…

Retour à l'accueil