Les Warriors se relèvent sur le parquet des Mavericks

Après la défaite et les expulsions à Memphis, les Warriors avaient l’occasion de retrouver le sens de la marche face à un adversaire largement à leur portée à Dallas. Et, à part pour une révolte texane en 2e quart, les champions en titre ont maîtrisé leur sujet de bout en bout derrière Stephen Curry (29 points, 8 passes, 4 interceptions) et Kevin Durant (25 points, 8 rebonds, 6 passes) pour une atomisation en règle (133-103).

Draymond Green (10 points, 8 passes, 7 rebonds) a lui atteint la barre des 10 points pour la première fois de la saison, alors que Klay Thompson (21 points) a été saignant offensivement. Pour les Mavs, Wes Matthews (19 points) et Harrison Barnes (13 points, 7 rebonds) n’ont rien pu faire. Le rookie Jordan Bell a lui créé la polémique avec une T-Mac dans le garbage time. Malgré les excuses de Steve Kerr, Rick Carlisle était très énervé…

Les Mavs résistent
Dennis Smith Jr. est dans le cinq majeur texan pour affronter Stephen Curry et les champions en titre. Mais ça part très mal en 1er quart. De 7-6, le score passe à 23-8 avec un cinglant 16-2 durant lequel le rouleau compresseur californien a tout emporté sur son passage. Le trident Curry – Durant – Thompson combine 25 points sur la période et les Warriors en enfilent 40 à une défense des Mavs aux abois (40-24).
Bien que largués au score, les Mavs ne se déballonnent pas. Ce n’est pas le style de la maison ! A l’inverse, alors que les Warriors se relâchent un peu trop défensivement, Dallas grignote petit à petit son retard. Harrison Barnes attaque le cercle avec agressivité et il ramène son équipe à -5 sur un layup musclé face à Draymond Green. Malgré les efforts de Steph Curry qui en est à 17 points à la pause, Golden State se fait rattraper avec Wes Matthews qui enchaîne deux flèches à trois points. A la pause, l’écart de 18 points a fondu à 3 (65-62).

Le dunk de la discorde ?
Et c’est rebelote au retour des vestiaires. Les Mavs sont rapidement dépassés par la vitesse de Golden State qui démarre la 2e mi-temps sur un 18-6 ponctué par deux 3-points de Klay Thompson. Nerlens Noel rentre bien son tir en ligne de fond mais les Mavs manquent cruellement de répondant alors que JaVale McGee vient bâcher violemment JJ Barea ! Durant et Green approchent le triple double et tout a été remis en ordre avant le dernier quart (99-84).

Thompson ouvre à nouveau les hostilités de loin en 4e et l’écart enfle rapidement en faveur des visiteurs. Durant fait monter l’addition à +22 tandis que Dirk Nowitzki a un sursaut d’orgueil pour limiter la casse. Mais, même sans Curry au repos tout le dernier quart, les Warriors ont été sans pitié. Jordan Bell s’est même payé le luxe de s’offrir un alley oop avec la planche. Un geste que n’ont pas apprécié Rick Carlisle et les Mavs… malgré les excuses après match de Steve Kerr. Les Warriors s’imposent de 30 pions au final (133-103).

Retour à l'accueil