Menés tout le match par des Warriors qui semblaient au-dessus, les Rockets ont réussi un énorme dernier quart pour arracher la victoire 122-121 sur deux lancers de PJ Tucker et après un panier au buzzer trop tardif de Kevin Durant.

Menés tout le match par des Warriors qui semblaient au-dessus, les Rockets ont réussi un énorme dernier quart pour arracher la victoire 122-121 sur deux lancers de PJ Tucker et après un panier au buzzer trop tardif de Kevin Durant.

Malmenés par les Houston Rockets, les Golden State Warriors ont entamé la défense de leur titre de champion NBA par une défaite (121-122). Kevin Durant a cru offrir la victoire aux siens, au buzzer, mais il lui a manqué un dixième de seconde pour que son panier soit validé. Le camerounais Luc Mbah A Moute a brillé avec 14 points et 4 rebonds en 23 minutes, tandis que le suisse d'origine angolaise Clint Capela cumule 12 points et 4 rebonds en 18 minutes. 

James Harden et Trevor Ariza ont inscrit des paniers clutchs en fin de rencontre pour assommer les Warriors, qui ont compté 17 points d’avance. De plus Chris Paul, apparemment blessé, a regardé la fin de match sur le banc.

Harden termine avec 27 points à 10/23, 6 rebonds et 10 passes tandis qu‘Eric Gordon ajoute 24 points et le surprenant PJ Tucker (20pts et 6rbds). Chris Paul est lui limité à 4 points à 2/9 mais 8 rebonds et 11 passes.

En face les Warriors ont pu compter sur les 22 points de Stephen Curry, les 20 de Kevin Durant (mais 9 ballons perdus) et les 23 d’un Nick Young en feu en première mi-temps. A noter que Draymond Green touché au genou gauche, a quitté ses coéquipiers en fin de 3ème acte.

Le fil du match

Ça a commencé très fort pour les Warriors, qui ont mis énormément de rythme et se sont rapidement envolés avec un Klay Thompson en feu, auteur de 3 tirs à 3-pts dans les 3 premières minutes pour permettre aux siens de mener 12-5. Thompson, imité par ses coéquipiers, a rentré un 4ème shoot de loin, 22-9 après 5 minutes. A l’entrée en jeu du second 5 des champions, les Rockets en ont profité pour recoller sous l’impulsion du trio Harden, Gordon et Anderson avec un 15-2 à la clé, 24-24. Puis Nick Young, à peine entré en jeu, s’est fait remarquer en prenant littéralement feu avec 3 tirs à 3-pts de suite pour refaire un break (35-28). Mais dans ce premier quart de séries, la dernière a été pour Houston avec notamment un 3-pts juste avant le buzzer d’Harden, 35-34.

Toujours chaud, Young a impulsé un 10-0 avec un 3-pts et un and 1 et les champions se sont envolés. Avec 20 points à 5/6 à 3-pts de Swaggy P ils se sont retrouvés en tête 66-49 avec l’aide également des titulaires, revenus en jeu. Les Rockets ont plié, sans rompre, et ont bien fini la mi-temps avec un 10-1 dont des 3-pts d’Ariza et Tucker, 71-62.

Peu en vue en première mi-temps, Curry a aligné 5 points de suite, et Durant a ajouté un 3-pts pour refaire un gros break, 80-64. Mais comme depuis le début du match, les Texans ont réussi une série pour revenir avec 2 3-pts de suite d’Anderson et un d’Harden, 82-65. Puis il y a eu quelques minutes de flottement dont les Warriors ont profité sous l’impulsion de Durant, pour répondre par un 9-2 et reprendre leurs aises 95-79 puis finalement 101-88.

Les Rockets ont parfaitement entamé le dernier quart avec un 9-0 grâce au trio Paul, Gordon et surtout Mbah A Moute. Les Texans se sont retrouvés à 4 points, puis même 3 sur un layup de Gordon. Curry a pris les choses en main avec 9 points de suite mais les Rockets sont restés dans le sillage en répondant à chaque fois par Harden, Capela ou encore Tucker, 118-115 à 3 minutes du buzzer. Puis Ariza a mis les siens à seulement 1 point sur un shoot derrière l’arc avec 2 minutes à jouer. McCaw a marqué à 3-pts en sortie de temps mort mais Harden a répliqué. Derrière Durant a perdu le ballon et les Rockets sont repassés devant sur 2 lancers de Tucker, obtenus après un rebond offensif. Puis Curry a à son tour perdu le ballon mais Harden a pris un shoot compliqué et les Warriors ont eu une dernière possession mais le tir de Kevin Durant, réussi, a été déclenché un dixième trop tard !

Retour à l'accueil