Les Pacers viennent à bout de Brooklyn au terme d'un match ultra-offensif

Marquer 131 points, c’est bien, et même très rare sur la côte Est. Le problème pour les Nets, c’est qu’ils en ont encaissé 140 ! Brooklyn loupe sa première avec une défense à la rue face aux modestes Pacers. Pire, ils ont sans doute perdu Jeremy Lin pour plusieurs mois…

C’est l'américain d'origine nigériane et du Sierra Leone Victor Oladipo (22 points, 5 rebonds, 4 passes et 4 interceptions) qui donne le ton au match. Très agressif en défense, il vole des ballons, file en contre-attaque, et c’est tout Indiana qui suit. Myles Turner arrive en transition, et il découpe la défense. Nate McMillan voulait du jeu rapide, et il est servi ! À la mène, Darren Collison est parfait pour ce groupe, et ça déroule.

En face, ça cavale aussi et D’Angelo Russell confirme qu’il est un grand attaquant. Le type de jeu pratiqué lui convient, et il se régale. À ses côtés, Caris LeVert et Allen Crabbe sont aussi dans un grand soir. À la pause, Indiana mène 65-63 dans une belle partie de « run and gun ».

À la faveur d’un 10-0, les Pacers prennent enfin le large après la pause, et les Nets décrochent. Aucun stop défensif ! Myles Turner sert Lance Stephenson sur un plateau, puis c’est au tour de Domantas Sabonis de se montrer. La recrue des Pacers réalise tout simplement le match parfait en sortie de banc.

La fin de match est hélas ternie par la sortie sur blessure de Jeremy Lin. L’arrière des Nets se blesse tout seul sur une réception après un lay up. Au vu des images, on ne peut qu’être pessimiste…

Retour à l'accueil