Les Hornets font couler les Denver Nuggets

Emmenés par Frank Kaminsky (20 points) et le rookie Malik Monk (17 points), les Hornets disposent facilement de Nuggets sans saveur (110-93). Les hommes de Mike Malone ont rapidement pris l’eau et n’ont jamais vraiment inquiété une équipe de Charlotte qui a également pu compter sur de bons Kemba Walker (19 points) et Dwight Howard (15 points, 19 rebonds) pour s’imposer.

Les jeunes assurent
Malgré un meilleur départ, les Nuggets se font doubler à mi-période par les jeunes frelons Jeremy Lamb, Frank Kaminsky, Malik Monk et Johnny O’Bryant : ceux-ci relèguent leurs hôtes à 11 points en quelques minutes, à la faveur d’un 16-2 (23-12). Will Barton a beau stopper l’hémorragie, Malik Monk permet aux siens de garder un matelas de 7 points sur un joli dunk en toute fin de période… Matelas que Nikola Jokic réduit in extremis en balançant un missile au buzzer (27-23).

Monk et Kaminsky continuent de porter leur équipe sur leurs épaules en deuxième quart avec 17 points pour le tandem en 6 minutes. En face, les Nuggets, bien maladroits, voient leurs adversaires s’envoler au tableau d’affichage (46-30). Les locaux continuent leur concours à 3-points et c’est une avance de 23 unités qu’ils finissent par atteindre à la pause, contre une équipe de Denver sous l’eau (62-39). Le match est plié.

Les vieux rassurent
Les anciens prennent le relais après la mi-temps côté Charlotte, à l’image d’un Dwight Howard envoyé à plusieurs reprises sur la ligne des lancers francs mais qui assure (7/11 dans le match). Auteur de 13 points dans le 3e quart-temps, Gary Harris est le Nugget le plus en vue et son boulot finit par payer puisqu’il ramène son équipe à -17 à la fin de cette période (85-68).

Wilson Chandler et Will Barton se rapprochent du cercle pour permettre aux leurs de se rapprocher un peu au score et quand Kemba Walker sort de sa boîte pour planter à 3-points, Chandler lui répond pour revenir à -11 (90-79). Mais ces Hornets ont du caractère et ils ne veulent pas voir leur bon travail gâché : Kemba Walker et Dwight Howard finissent le job contre cette équipe trop maladroite (38% dans le match, 8/31 à 3-points) et Charlotte s’octroie une victoire convaincante (110-93).

Retour à l'accueil