Les Africains en lice pour la saison NBA 2017-18

La saison régulière de la NBA va débuter ce mardi 17 octobre avec deux belles affiches Cleveland Cavaliers - Boston Celtics et Golden State Warriors- Houston Rockets. Pas moins de 38 joueurs d'origine africaine sont présents dans les effectifs définitifs de nombreuses franchises de la NBA cette année.

Présentation.

CAMEROUN

Luc Mbah a Moute, l’ailier camerounais des Houston Rockets va débuter sa 11e saison en NBA aux cotés du duo tant attendu James Harden - Chris Paul. A 31 ans, il part pour une première année avec l’équipe de Texas. L’année dernière, il a marqué 484 en 80 matches disputés.

A 23 ans, et après trois saisons dont deux blanches et une à moitié promettante à cause de blessures, le Camerounais Joel Embiid, qui vient de prolonger son contrat de 5 ans pour 146 millions de dollars, va t-il enfin réaliser une saison complète avec son équipe, les Philadelphia 76ers ? Pour son retour en match de pré-saison face aux Brooklyn Nets, Embiid a impressionné tous les observateurs en cumulant 22 points, 7 rebonds, 3 passes et 1 contre en seulement 14 minutes. Une chose est sûre, Joël Embiid a une grosse envie d'être sélectionné pour le All-Star Game 2018 qui aura lieu à Los Angeles en février, mais les Sixers prendraient ils le risque de le faire jouer normalement cette saison ? La reponse dans les prochains jours, voir les prochaines semaines. 

Pour cette saison, un troisième camerounais est de la partie, Pascal Siakam. L’ailier fort, âgé de 23 ans, avait signé avec les Toronto Raptors en 2016.

MALI

Le Malien Cheick Diallo, âgé seulement de 21 ans va disputer sa deuxieme saison en NBA sous les couleurs des New Orleans Pelicans. Il a été drafté l'année dernière à la 33e place par les Los Angeles Clippers puis a été transféré aux New Orleans Pelicans, où il a réussi à gagner sa place dans l’effectif. Il a joué qu'un match de saison régulière pour 5 points et 6 rebonds.

Le Nigérian Semi Ojeleye

Le Nigérian Semi Ojeleye

NIGERIA

Le Nigérian de 27 ans, né à Atlanta et absent de l'Afrobasket 2017, Al Farouq Aminu poursuit son aventure avec les Portland Trail Blazers. La saison 2015-2016, il a battu son record de points en une saison avec 839 en 82 matches disputés en tant que titulaire. Mais la saison en raison d'une blessure, il n'a joué que 61 matchs pour 532 points. Il sera, à nouveau, un élément indiscutable du schéma de l’équipe de Portland.

Les Boston Celtics comptent cette saison sur le nigérian Semi Ojeleye. Drafté en 37è position le 22 juin dernier, Semi Ojeleye a réalisé une belle Summer League à Las Vegas. Il tourne à des moyennes de 10,2 points, 4,2 rebonds et 1 passe à 43% du parking lors du tournoi organisé dans la ville de tous les vices.  Il a également brillé en pré-saison, notamment contre les Philadelphie Sixers. Mais c’est surtout les qualités de stoppeur défensif qui ont tapé dans l’œil de Brad Stevens qui le voit s’imposer comme un spécialiste dans ce rôle. Car l’ancienne star de SMU a la taille pour résister au défi physique dans la raquette et peut également être utilisé en stretch-four comme on en voit de plus en plus dans la Grande Ligue depuis quelques années. Un indice supplémentaire que le small-ball devrait être une religion du côté de Bean Town la saison prochaine.

Les Celtics ont signé le pivot nigérian Daniel Ochefu (23 ans, 2.11 m), qui a joué 19 matchs avec les Washington Wizards en tant que recrue la saison dernière. Ochefu coupé il y a trois jours par les Washington Wizards, avait été finaliste de l'Afrobasket 2017 avec le Nigéria à Tunis en septembre dernier. Il devient ainsi le troisième joueur africain avec Semi Ojeleye (Nigéria) et Abdel Nader (Égypte) de l'effectif des Boston Celtics. 

Ochefu, coupé par les Wizards à l'issu du camp d'entraînement, a tourné en moyenne de 1,3 point et 1,2 rebond, totalisant seulement 75 minutes lors de sa première saison à Villanova.

Avec la blessure au genou gauche du pivot des Celtics Aron Baynes, dans un match de pré-saison contre les 76ers de Philadelphie plus tôt cette semaine, Ochefu a été peut-être signé en raison de l'incertitude sur la blessure du pivot australien. 

« Baynes souffre d’une hyperextension du genou » a révélé Brad Stevens après la rencontre. « Je n’en connais pas encore la gravité, ni ce que cela va impliquer. Je sais simplement ce que l’on m’a dit à la mi-temps : il a une hyperextension du genou. Il va être examiné à nouveau après le match. »

Brian Robb de BostonSportsJournal.com, affirme que Daniel Ochefu évoluera aussi probablement avec les Maine Red Claws, l'équipe de G-League affiliée aux Celtics.

L'Égyptien Abdel Nader

L'Égyptien Abdel Nader

ÉGYPTE 

Hayward n’aura pas le champ tout à fait libre à son poste. Boston a recruté le jeune égyptien Abdel Nader au terme d’une belle Summer League de sa part. Il est donc attendus par les fans de la franchise du Massachusetts. 

A 23 ans, Adbel Nader vient de réaliser le rêve de beaucoup de jeunes de son âge. Drafté en toute fin de deuxième tour il y a un an (58è), ses récentes performances en Summer League ont terminé de convaincre les dirigeants du Massachusetts de lui accorder une chance au sein du groupe professionnel. On ne parle pas d’un ten days contract ici mais bien d’un vrai accord de six millions de billets verts sur les quatre prochaines années selon Adam Himmelsbach du Boston Globe. Les deux dernières saisons sont probablement soumises à des options protégeant la franchise mais l’essentiel est bien là et l’ailier à la double nationalité égyptienne et américaine a réalisé la moitié du chemin.

Déjà l’année dernière, il était sorti du lot lors des ligues d’été. Il a ensuite confirmé, tout au long de la saison, en terminant meilleur rookie de l’année dans l’antichambre de la NBA, en D-League, avec 21,3 points, 6,2 rebonds et 3,9 passes de moyenne pour les Maine Red Claws. C’est toujours avec la même détermination qu’il s’est présenté à aux ligues estivales de Salt Lake City et de Las Vegas pour des statistiques satisfaisantes de 14,5 points et 4 rebonds de moyenne en quatre matchs avant de manquer les derniers rendez-vous de la Green Nation à cause d’une contracture au mollet. Danny Ainge en avait visiblement assez vu pour lui proposer un contrat de longue durée.

Le plus dur arrive quand même pour Abdel Nader qui va découvrir une concurrence féroce à son poste. Entre Gordon Hayward, Jae Crowder, Jaylen Brown, Jayson Tatum et même Marcus Morris, les minutes vont valoir très cher chez les ailiers. Cette saison devrait donc surtout lui permettre à développer ses skills en tourner de serviette et à disputer les garbage time lorsqu’il y en aura. 

Le pivot congolais Bismack Biyombo

Le pivot congolais Bismack Biyombo

RD CONGO

Emmanuel Mudiay, c’est l’étoile montante du basket-ball africain. Aux Denver Nuggets, lors de sa première saison, il a atteint des sommets avec 872 points en 68 matches disputés dont 66 en tant que titulaire. Agé seulement de 21 ans, Il faudra toutefois confirmer lors de cette saison 2017-2018 où il est devrait soumis à une concurrence rude à son poste.

7e année consécutive en NBA pour Bismack Biyombo, et troisième équipe différente. Cette saison, l’intérieur de 25 ans va défendre les couleurs d’Orlando Magic pour la deuxième année consécutive après une saison aux Toronto Raptors, où il aura battu son record de points avec 454 en 82 matches joués, dont seulement 22 en tant que titulaire.

Le pivot sénégalais Gorgui Dieng

Le pivot sénégalais Gorgui Dieng

SENEGAL

Le Sénégalais Gorgui Dieng est un basketteur fidèle. Pour la 5e saison consécutive, il va défendre les couleurs des Minnesota Timberwolves. Agé de 27 ans, le pivot tentera de faire mieux que la saison 2015-2016 où il avait battu son record de points avec 827 en 82 rencontres disputées. La saison dernière, Gorgui Dieng a inscrit 816 points en 82 matchs joués. 

SOUDAN DU SUD

Thon Marial Maker, c’est un des grands espoirs du basket-ball. Drafté en 10e position en 2016 par les Milwaukee Bucks, ce joueur né au Soudan du Sud, et qui a grandi en Australie, devra confirmer cette saison pour réussir à s’imposer en NBA. C’est le plus jeune représentant du continent africain, il est âgé de seulement 20 ans.

Formé à Louiville, le sud-soudanais Mongok Mathiang (25 ans, 2.08 m), a joué pour Charlotte durant la ligue d'été de la NBA (Summer League), tournant avec une moyenne de 4,4 points et 5 rebonds en cinq matchs. Il a shooté avec 53,3% de réussite en 17,2 minutes par match. Il s'est engagé avec les Charlotte Hornets avec un contrat Two-way, qui signifie un contrat bilatéral.

Un contrat bilatéral est une nouvelle entente NBA qui permet aux équipes d'utiliser un certain nombre de joueurs au niveau de la NBA tout en les envoyant à la NBA G League (anciennement la NBA Development League) pour le reste de la saison.

Mathiang, 25 ans, a récolté en moyenne 7,8 points, 6,1 rebonds et 1,1 bloc par match en tant que senior redshirt à Louisville cette saison, incluant 15,3 points et 7,5 rebonds lors de ses quatre derniers matchs.

Le pivot tunisien Salah Mejri

Le pivot tunisien Salah Mejri

TUNISIE

La saison du Tunisien Salah Mejri s’annonce compliquée aux Dallas Mavericks comme l’année dernière. On notera tout de même que le premier joueur maghrébin en NBA a réussi à résister à la première saison, compilant 125 points en 34 matches, dont seulement 6 en tant que titulaire. Agé de 31 ans, Salah Mejri devra encore une fois batailler pour conserver sa place.

La NBA est un vivier de basketteurs venus du continent africain. Voici les joueurs américains d’origines africaines: Jahlil Okafor (Philadelphia 76ers / Nigeria), Emek, Victor Oladipo (Indiana Pacers / Nigeria-Sierra Leone), Noah Vonleh (Portland Trail Blazers / Liberia), Andre Tyler Iguodala (Golden State Warriors / Nigeria), Chinanu Onuaku (Houston Rockets / Nigeria), Ekpe Udoh (Utah Jazz / Nigéria), OG Anunoby (Toronto Raptors / Nigéria), Wesley Iwundu (Orlando Magic / Nigéria), Edrice “Bam” Adebayo (Miami Heat / Nigéria), Ike Anigbogu (Indiana Pacers / Nigéria) et David Nwaba (Chicago Bulls / Nigéria)

On trouve également des européens qui auraient pu ou peuvent jouer pour une sélection africaine : Joel Bolomboy (Utah Jazz / Ukraine-RD Congo), Giannis Antetokounmpo (Milwaukee Bucks / Grèce-Nigeria), Luol Ajou Deng (Los Angeles Lakers / Soudan du Sud-Royaume-Uni), Serge Ibaka (Toronto Raptors/ Espagne-RD Congo), Dennis Schröder (Atlanta Hawks / Allemagne-Gambie), Thabo Patrick Sefolosha (Utah Jazz / Suisse-Afrique du Sud) et Clint N'Dumba-Capela (Houston Rockets / Suisse-Angola-RD Congo)

On n’oubliera pas les français qui sont binationaux comme Franck Ntilikina (New York Knicks / Rwanda), Joakim Noah (New York Knicks / Cameroun), Ian Mahinmi (Washington Wizards / Bénin), Nicolas Batum (Charlotte Hornets / Cameroun), Evan Fournier (Orlando Magic / Algérie), Guerschon Yabusele (Boston Celtics / Congolais), Timothé Cabarrot-Luwawu (Philadelphie Sixers  / Congolais)

Le joueur français d'origine rwandaise Franck Ntilikina

Le joueur français d'origine rwandaise Franck Ntilikina

Retour à l'accueil