LeBron James gâche le retour de Kyrie Irving en frôlant le triple-double, énorme coup dur pour les C's avec la blessure de Gordon Ayward

Ce premier match de la saison régulière aura offert toute la palette des émotions. De l’horreur de la blessure de Gordon Hayward à l’enthousiasme d’une fin de match disputée et d’un ultime shoot de Kyrie Irving qui aurait pu être le héros des Celtics face à LeBron James. Mais le tir du meneur est finalement trop court et Cleveland s’impose (102-99) derrière son King, qui frôle une nouvelle fois le triple double (29 points, 16 rebonds et 9 passes).

Il devait s’y attendre mais Kyrie Irving est passablement hué dès qu’il touche le ballon. LeBron James accueille de son côté Jayson Tatum en NBA avec un contre alors que Jaylen Brown est très tendu pour son duel avec le quadruple MVP. Mais même après un porter de balle et un dunk raté du sophomore, Boston est devant (10-9) dans un début de rencontre crispé.

La blessure de Gordon Hayward fige la salle et les Celtics
C’est à ce moment-là que les Celtics mettent en place un système pour envoyer Gordon Hayward au alley-oop. L’ancien du Jazz décolle mais la défense des Cavaliers est là et l’ailier est déséquilibré en l’air. Sa chute est lourde mais Jaylen Brown récupère le ballon et marque. C’est quand tout le monde s’écarte que le pire se dévoile. Le banc de Cleveland retient son écoeurement devant le pied du Celtic, qui a complètement tourné alors que sa cheville s’est fracturée. Les bruits de la salle ont disparu tandis que les médecins de Boston accourent. Les autres joueurs s’éloignent et se regroupent, les larmes n’étant pas loin au coeur du groupe de Celtics sous le choc.

Les minutes qui suivent sont sans importance, l’équipe de Boston semblant KO debout. Cleveland passe un 14-2 pour finir le quart-temps et pointer à 29-19 après le premier acte. Les Celtics sont sans mouvement, alors que la connexion LeBron James – Jae Crowder fonctionne très bien en face. L’avance des Cavs passe à 18 points et les hôtes du jour se retrouvent à 54-38 à la pause, même si l’agressivité d’Aron Baynes a fait du bien avant la mi-temps.

LeBron James résiste à Kyrie Irving
On ne sait pas ce qu’a dit Brad Stevens à ses hommes à la pause mais ça les a remis dans le match. Au retour des vestiaires, ils agressent des Cavaliers à l’arrêt et enchaînent les runs pour revenir sous les dix points d’écart. Jaylen Brown et Jayson Tatum sont particulièrement saignants, alors que Marcus Smart se bat comme un diable en défense, inspirant ses camarades, tout en faisant parler sa puissance poste bas. C’est le pauvre Kyle Korver qui se fait torturer et les Celtics réalisent l’impensable en repassant en tête. Il faut un 3-points inespéré de Derrick Rose au buzzer pour garder Cleveland devant (72-71) à l’entame de la dernière période.

S’il avait laissé Kyrie Irving sur le banc pour entamer la remontée, Brad Stevens rappelle son transfuge pour lui faire enfiler le costume de « King in the Fourth », rendu célèbre par Isaiah Thomas. Et ça fonctionne puisque le meneur réussit trois tirs extérieurs et que Boston prend les devants (87-84) alors que la fin de match se rapproche.

Mais LeBron reste LeBron, même s’il a manqué la plupart des matchs de présaison. Après un tir extérieur, il se rapproche du cercle puis vole un ballon à Marcus Smart. Sur l’action suivante, il attire la prise à deux et sert Kevin Love. Ce 7-0 remet les Cavaliers en tête, et si Kyrie Irving a l’occasion d’arracher la prolongation au buzzer, son tir est finalement trop court. Le meneur offre une belle image en enchaînant dans la foulée son handshake habituel avec son ancien coéquipier, mais c’est bel et bien ce dernier qui s’offre le dernier mot dans ce match d’ouverture.

Retour à l'accueil