La NBA révolutionne le All-Star Game : les Conférences, c'est fini !

La NBA a annoncé mardi un changement majeur concernant son All-Star Game : si l'événement rassemblera toujours 24 joueurs (douze issus de chaque conférence), ceux-ci seront mélangés dans deux équipes dirigées par des «capitaines».

L'opposition entre l'Est et l'Ouest au All-Star Game NBA, c'est terminé. Face à la différence flagrante de densité entre les deux conférences - renforcée encore par les transferts réalisés cette intersaison -, la ligue a annoncé mardi que les équipes seront désormais formées par deux «capitaines». 

Concrètement, le processus initial de sélection reste le même : les fans voteront pour leurs joueurs favoris, les cinq les plus plébiscités dans chaque conférence seront titularisés, puis chaque coach choisira sept remplaçants. Mais une mini-draft sera alors organisée, permettant aux deux joueurs ayant reçu le plus de votes (les «capitaines») de sélectionner chacun onze joueurs pour former leur équipe, indépendamment des conférences et des postes où ils évoluent. 

Ce changement vise à rétablir l'équilibre et la crédibilité d'un événement tombé en désuétude, que les joueurs eux-mêmes avaient appelé à modifier l'an passé pour lui redonner de l'intérêt. La seconde modification décidée par la ligue va d'ailleurs dans le même sens : pour la première fois, les deux équipes joueront en effet pour une oeuvre de charité.

La NBA révolutionne le All-Star Game : les Conférences, c'est fini !
Retour à l'accueil