Joel Embiid : « Je vais vivre sur la ligne des lancers et je sais que les gars vont se frustrer »

Stopper Joel Embiid pourrait bien devenir un cauchemar pour les défenses NBA. La saison passée on a eu un bref aperçu de ce dont été capable le pivot camerounais, capable de dominer au poste bas ou de s’écarter pour shooter à 3-pts. Dominant physiquement et techniquement, Embiid devrait laisser de nombreux défenseurs sans solution, si ce n’est de faire faute. Lors des 30 minutes passées sur le terrain en pré-saison, il a tenté pas moins de 22 lancers francs ! C’est peut être une preview de ce qu’on aura durant la saison.

« Je vais vivre sur la ligne des lancers. Je sais que les gars vont se frustrer et ils vont essayer de jouer physique avec moi, ils vont commettre des fautes. Je sais que les défenseurs se frustrent. Parfois je suis dans la même situation et je veux simplement pousser le gars dans le dos et j’ai le sentiment que c’est ce qu’ils ont fait à de nombreuses reprises. » Joel Embiid

Rares sont les joueurs de 2m13 et 130 kilos capables de bouger de la sorte, et en plus de ça il est malin pour provoquer des fautes.

« Je pense qu’il est très habile pour provoquer des fautes, pour aller chercher les bras des défenseurs s’ils ne sont pas disciplinés et il les expose aux yeux des arbitres. Il est tellement physique que la collision montre avec évidence les fautes. Ce n’est pas forcément toujours quand il joue au poste bas. Mes statisticiens m’ont dit qu’il provoquait aussi beaucoup de fautes quand il fait face au défenseur et part en dribble. Ce sont des opportunités qui poussent l’arbitre à siffler. » Brett Brown

L’an passé, malgré son faible temps de jeu, Embiid était 8ème de la ligue avec 7.9 lancers francs tentés par rencontre et cette saison il pourrait bien aller titiller James Harden (10.9 par match). A noter qu’en janvier il en avait tenté 10.4 par match.

« Savoir que je peux avoir ce type de coups de sifflet, cela va me pousser à continuer de chercher la faute. » Embiid

Via NBC

Retour à l'accueil