Giannis Antetokounmpo explose Portland à lui seul (44 points, 8 rebonds, 4 passes et le contre de la victoire)

Le grec d'origine nigériane Giannis Antetokounmpo est magique ! Le Grec confirme sa superbe rentrée en claquant son record en carrière, avec la manière : 44 points à 17/23 aux tirs (!), 8 rebonds, 4 passes et le contre de la victoire ! Le Grec a porté son équipe toute la rencontre, et quand il a manqué deux lancers cruciaux, il s’est rattrapé avec la manière, enchaînant dunk et contre ! Le patron, c’est lui, et Milwaukee s’impose 113-110 face à Portland.

Middleton donne le ton
Un Khris Middleton de gala met Milwaukee sur les bons rails en inscrivant 10 de ses 14 premiers points. Adroits, les Blazers restent néanmoins au contact malgré la grosse défense locale, à l’image de ce tir primé de Lillard en transition qui remet les deux clubs à égalité (14-14). Teletovic fait une entrée fracassante avec deux 3-points de suite mais Portland continue de rentrer ses tirs et bascule finalement en tête après 12 minutes.
C.J. McCollum enfonce le clou avec 7 points en moins de deux minutes et Jason Kidd est vite contraint de rappeler ses hommes (38-29). Giannis se charge de remettre ses hommes en selle, puis ses fidèles lieutenants Snell, Middleton, Henson, Brogdon ou Maker ramassent parfaitement les miettes pour faire repasser Milwaukee devant. Après avoir pris jusqu’à 9 points de retard, Portland limite la casse à la pause (60-55). Antetokounmpo en est déjà à 21 points à 8/11 aux tirs.

McCollum, encore lui, enfile 5 points au retour des vestiaires pour combler l’écart et remettre les compteurs à zéro. Les deux franchises ne se lâchent plus d’une semelle, avec un ballon qui va désormais beaucoup plus souvent dans la raquette. Jusuf Nurkic se montre pour Portland en enchaînant points, passes, rebonds, mais c’est bien Milwaukee qui va réussir à prendre plus d’une possession d’avance – un miracle dans ce quart-temps – avec l’inévitable Greek Freak et ses 6 points en fin de période (84-80).

Giannis Antetokounmboss
Le Grec garde la main chaude, enchaînant layup et tir primé pour garder son équipe devant après 3 minutes, mais Ed Davis et Damian Lillard profitent d’un coup de mou des Cerfs pour recoller (95-95). Giannis continue son festival avec des paniers plus compliqués les uns que les autres, et on entend déjà des « MVP » quand il vient sur la ligne des lancers. Il n’hésite pas non plus à faire la passe pour envoyer Brogdon au dunk en contre-attaque et faire exploser la salle (106-99).

Il reste alors 4 minutes à jouer et on pense que les Bucks ont enfin distancé leurs adversaires, mais Nurkic et Lillard  ne lâchent pas l’affaire et font recoller les Blazers. Dame les fait même repasser devant à 1 minute du terme avec deux lancers (110-109) !
Giannis, qui a déjà battu son record en carrière, va à son tour sur la ligne mais rate ses deux tentatives ! Il reste 30 secondes à jouer et le Grec bout de rage pendant le temps-mort pris par les Blazers… Mais il parvient à provoquer la perte de balle de McCollum avant d’aller dunker de l’autre côté ! Onze secondes à jouer, Jusuf Nurkic monte au cercle et se fait contrer par Monsieur Antetokounmpo ! Victoire des Bucks !
 

Retour à l'accueil