Eric Gordon terrasse les Sixers au buzzer !

Les Rockets ont réussi un hold-up dans les règles sur le parquet de Philly (105-104). Menés quasiment durant toute la rencontre, les Texans ont profité d’un 2+1 de James Harden (27 pts, 13 pds mais 8 bps) et d’un panier dans le corner « at the buzzer » signé de l’homme de la rencontre, Eric Gordon (29 pts), pour rafler une victoire inespérée. Auteurs d’un match sérieux, les coéquipiers de J.J. Redick (2 2pts) ont flanché au moment de sécuriser un second succès cette saison. Ni Ben Simmons (14 pts, 7 rbds, 9 pds) ni Joel Embiid (21 pts, 6 rbds en 24 min) n’ont été en mesure de mettre le panier de la délivrance alors que le match leur tendait les bras.

James Harden et le shoot prémonitoire
Dans son processus d’apprentissage, Philadelphie devra aussi passer par des défaites frustrantes comme ce soir. Face à des Rockets privés de Chris Paul, Trevor Ariza et Nene, les Sixers n’ont pas été loin de faire le match parfait. Un match d’équipe face à une grosse écurie de la ligue, où toutes les facettes présentes du groupe de Brett Brown ont montré leur utilité, de McConnell à Redick en passant par Justin Anderson et Robert Covington. Les locaux sont solides malgré les 3 fautes personnelles de Jojo Embiid qui forcent le Camerounais à regarder le 2e acte depuis le banc après avoir enflammé le premier acte.

Même amoindris, les Rockets sont là pour gagner et saisissent leur chance juste avant la pause en terminant le 2e quart-temps par un 16-4. Comme un shoot prémonitoire, James Harden (9 pds à la pause) conclut cette folle série d’un 3-points sur le buzzer de la mi-temps qui fait passer Houston devant pour la première fois de la rencontre (54-56). Tout est à refaire mais les Sixers sont appliqués et profitent des 19 balles perdues adverses pour saler la note en transition. McConnell réalise un festival d’interceptions qui permet à Amir Johnson et Robert Covington par deux fois d’alimenter un 11-0 (69-63).

Les Sixers petits bras
Eric Gordon, déjà lui, s’arrache pour maintenir Houston dans le coup et obtient deux fautes sur deux tirs à 3-points coup sur coup afin de ramener les siens à 80-79 à 12 minutes du terme. Toujours pas de quoi décourager les locaux qui répondent dès le début du 4e quart-temps par un 9-0 conclu par un 3-points d’Embiid avec la planche (88-79). Malgré tout le talent de Gordon et Harden derrière l’arc, JJ Redick, après un 2+1 et une passe décisive pour le dunk d’Amir Johnson parvient alors à propulser les Sixers à 100-92 à 4min30 de la fin. Embiid et Simmons semblent diriger Philly vers une victoire logique, mais là, l’incroyable se produit, et Houston termine la partie par un 9-0 fatal.
Par excès de confiance ou péché de jeunesse, les Sixers vont laisser filer ce match en se laissant endormir par un énième alley-oop entre Harden et Capela et un 2+1 de Harden pour revenir à 104-102. Et après un dernier tir raté de Bayless, ultime échec d’une série d’au moins cinq tentatives pour tuer le match, Eric Gordon pouvait réaliser le hold-up parfait d’un tir exécuté depuis le corner qui venait heurter la ficelle sur le buzzer de la partie.

Forts de ce succès acquis sur le fil, les hommes de Mike d’Antoni tenteront d’aller chercher une 5e victoire en six matchs du côte de Charlotte vendredi. Les Sixers se rendront à Dallas samedi soir.

Retour à l'accueil