Boston signe sa première victoire de la saison contre les Sixers

Les Celtics gâchent la première des Sixers à Philly à la faveur d’un superbe dernier quart-temps conclu par un 11/16 aux tirs. Les hommes de Brad Stevens étaient pourtant mal embarqués, menés de 8 points dans la troisième période avec une attaque brouillonne. Mais Al Horford et Kyrie Irving, en patrons, sont sortis de leur boîte au bon moment pour porter Boston vers sa première victoire de l’année (102-92), après deux revers initiaux.

Premiers pas en NBA pour Yabusele
Avec sa belle agressivité, Aron Baynes met Boston sur les bons rails, mais Philly reste dans la roue des visiteurs avec deux tirs primés de Bayless et Redick. Les Celtics gardent les rênes de la partie avec une marque bien répartie, mais les Sixers ne restent jamais à plus de deux possessions de leurs adversaires, et Timothe Luwawu-Cabarrot permet au siens d’être à -3 après 12 minutes.

Attrapé par les arbitres pour une faute offensive et un marcher, Guerscon Yabusele signe tout de même son premier passage chez les pros par un 3-points et une belle défense sur Joel Embiid. Boston commence à prendre ses distances mais Bayless et Redick, encore eux, ramènent leur équipe à égalité à mi-période sur un 8-0 (37-37). Avec des mauvais coups de sifflet contre leurs joueurs, les fans du Wells Fargo Center se font entendre et mettent la pression sur les officiels, qui compensent outre-mesure. Les Sixers sont lancés, les C’s frustrés, et ce sont finalement les premiers qui basculent en tête à la pause (50-46). Boston paye ses 13 ballons perdus et 7 lancers-francs laissés en route.

Boston trouve son adresse et le chemin vers la victoire
Une équipe de Philadelphie qui commence la deuxième mi-temps par un 5-0 pour se détacher, auquel Boston répond de la même façon, pour ne pas sombrer. Embiid aux abonnés absents avec un 0/8 aux tirs, Redick et Bayless continuent leur festival de loin pour garder leur petit matelas. Embiid marque enfin mais le match est désormais rythmé par les contestations et les lancers ratés des Celtics. Un schéma qui bénéficie finalement à ces derniers, qui reviennent à -3 sur une claquette au buzzer de Baynes (72-69).

À 2/12 jusque là, Al Horford enchaîne trois paniers pour faire passer son équipe devant. Dans son sillage, les C’s mettent 8 de leurs 9 premiers tirs dans cette ultime période (88-84). Irving sort de sa boîte au bon moment et le précieux Shane Larkin (10 points à 4/5 et 4 passes) assomme les locaux sur un tir primé à 3 minutes 30 du terme (95-88). L’attaque désormais trop stéréotypée des Sixers ne fait pas de miracle. Ceux-ci remettent ça dès ce soir à Toronto, tandis que Boston profite enfin d’un peu de repos.

Retour à l'accueil