Scandale NCAA : le syndicat des joueurs NBA ouvre une enquête

La National Basketball Players Association (syndicat des joueurs) a lancé une enquête pour déterminer si oui ou non certains joueurs NBA sont liés de près ou de loin au scandale de corruption en NCAA.

Le FBI a déjà saisi l’ordinateur personnel de l’un des plus gros agents de la ligue, Andy Miller, au siège d’ASM Sports. Miller représente 47 joueurs en tout, dont Kyle Lowry, Kristaps Porzingis ou encore Myles Turner. Les téléphones des employés ont également été saisis.

On sait aussi aujourd’hui que parmi les 10 hommes arrêtés mardi se trouvait également Christian Dawkins, un ancien agent d’ASM Sports récemment viré pour 42 000$ de frais Uber payés avec la carte bancaire d’un joueur NBA.

« C’est le genre de choses qui m’empêche de bien dormir le soir. Nos joueurs sont littéralement traqués par les gens en raison de leurs revenus. La plupart sont bien intentionnés, mais beaucoup ne le sont pas. C’est dérangeant. Les jeunes en NCAA ne reçoivent pas les compensations suffisantes pour  dire non à ce genre d’argent. Il faut que le problème soit étudié d’abord au niveau universitaire, mais nous allons nous occuper de l’impact que cela a sur nos joueurs » Michele Roberts

L’enquête du FBI lancée en 2015 sur la  NCAA avait révélé que des coachs et assistants coachs faisaient appel à un tiers pour attirer de potentielles recrues à s’engager dans leur université avec de l’argent (ou de filles). Quatre assistants coachs et deux employés d’adidas ont été arrêtés. Leurs écoles sont les suivants : Auburn, Southern California (USC), Oklahoma State et Arizona. En tout, 6 universités sont visées (ajoutez à la liste précédente Louisville, dont le coach emblématique a été viré hier, et Miami).

Retour à l'accueil