Le franco malien Amara Sy a été monstrueux contre Levallois, inscrivant 17 points à 8/9 au tir en 22 minutes

Le franco malien Amara Sy a été monstrueux contre Levallois, inscrivant 17 points à 8/9 au tir en 22 minutes

Le Mans s'est imposé de 40 points contre Gravelines-Dunkerque. C'est la principale victoire dans une soirée qui a notamment vu Monaco sortir victorieux de son duel face à Levallois.

Un Levallois new look recevait un Monaco habitué aux premiers rôles dès la journée inaugurale de Pro A. Cette rencontre aux allures de choc a tourné en faveur de l'équipe de la Principauté (71-77). Le champion de la dernière saison régulière a mieux commencé le match. Et a globalement maîtrisé une équipe privée de sa recrue star, Boris Diaw. C'est un autre ancien qui s'est illustré sur le parquet de la salle Marcel Cerdan : Amara Sy. Avec 17 points à 8/9 à deux points en 22 minutes, l'Amiral a été monstrueux. Quand il prenait place sur le banc, Elmedin Kikanovic prenait le relais du joueur de 36 ans. Le Bosnien a marqué 17 points, capté 8 rebonds et provoqué 7 fautes. Le tout-frais champion d'Europe, Klemen Prepelic n'a pas suffi. Le Slovène a marqué 21 points, en vain. La Roca Team commence sa saison par une victoire. 

Le Mans gifle Gravelines-Dunkerque
Le Mans ne pouvait rêver meilleure entame. Le MSB a infligé une défaite de 40 points à Gravelines-Dunkerque (103-63). Absent des play-offs pour la première fois depuis 15 ans la saison dernière, les Manceaux se sont rassurés pour la première d'Eric Bartecheky sur le banc. Dominateurs dans tous les secteurs du jeu, les coéquipiers de Roméo Travis (10 points, 11 rebonds) ont fait vivre un cauchemar au BCM.

6
Six joueurs de Nanterre ont terminé la rencontre face à Bourg-en-Bresse (92-86) avec plus de 10 points.

Des promus accrocheurs
Dominateur, Hyères-Toulon a longtemps été accroché par Boulazac (70-63). Mais dans le dernier quart, le promu a fini par craquer face à la paire Arnold-Cowels, à l'origine de 38 points. Autre nouveau-venu en Pro A, Bourg-en-Bresse a donné du fil à retordre à Nanterre (92-86). La JSF avait fait un break, comptant jusqu'à 17 points d'avance au milieu du deuxième quart. Mais Zachery Peacock et ses 22 points ont remis le champion de Pro B dans la course. Dans une fin de match irrespirable, le club francilien l'a emporté, à l'expérience. Un écart final de 6 points qui fait une grosse différence. Une victoire acquise grâce à une avalanche de shoots à trois points (15).

Retour à l'accueil