Kabongo a été déterminant contre le Nigeria

Kabongo a été déterminant contre le Nigeria

TUNIS (FIBA AfroBasket 2017) - Le meneur de la République démocratique du Congo Myck Kabongo savoure la victoire de son équipe face au tenant du titre du FIBA AfroBasket. La République Démocratique du Congo affrontera la Tunisie pays hôte en quarts de finale, tandis que le Nigéria croisera le Cameroun. 

Dans le dernier match du Groupe A dimanche, Kabongo a guidé son pays vers un succès historique contre le Nigeria (83-77) à la Salle Omnisport de Radès, dans les environs de Tunis. 

L'arrière de 25 ans, qui a inscrit 17 points et distribué 8 assists, a partagé ses sentiments avec FIBA.basketball à l'issue du match. 

Désireux d'oublier leur défaite du premier jour contre le Mali, les Congolais s'étaient déjà rattrapés contre la Côte d'Ivoire, avant d'enchaîner contre le Nigeria.

"Après le douloureux revers en prolongation contre le Mali, nous avons décidé de nous remoblisier et d'être plus solidaires, et cette décision a bien fonctionné pour nous.

"Battre le Nigeria, champion en titre, peut paraître une surprise pour beaucoup de gens, mais nous croyons en nous et nous savons que chaque match compte. Nous serons prêts à affronter n'importe qui en quarts de finale," explique-t-il.

Myck Kabongo : Nous serons prêts à affronter n'importe qui en quarts de finale

Pour le capitaine du Nigeria Ike Diogu, qui n'avait pas pu jouer en 2015 à cause d'une blessure, cette défaite contre les Congolais doit servir de réveil pour lui et le reste de l'équipe.

Diogu dit que le niveau général du FIBA Afrobasket a progressé et qu'il n'y a désormais plus de matches faciles.

L'ailier-fort de 2.03m assure que le Nigeria sera également prêt pour rivaliser avec n'importe quel adversaire dans la phase finale.

"Honnêtement, je dois avouer que le FIBA Afrobasket est plus dur qu'avant et qu'il sera de plus en plus compétitif, donc les 16 équipes ont toutes les mêmes chances de le remporter.

"Nous ne sommes pas atterrés par notre défaite contre le Congo, elle va nous servir à nous réveiller et à nous rappeler que ce tournoi est très relevé, peu importe qui nous affronterons en quarts de finale," conclut-il.

Retour à l'accueil