La République Centrafricaine affrontera l'Angola ce dimanche pour une place en quarts de finale sans Michael Mokongo, blessé au genou.

La République Centrafricaine affrontera l'Angola ce dimanche pour une place en quarts de finale sans Michael Mokongo, blessé au genou.

DAKAR (FIBA AfroBasket 2017) - La République Centrafricaine a battu samedi l'Ouganda (57-53) sans son meneur Michael Mokongo.

Mokongo s'est blessé au genou en tombant sur un adversaire lors de la défaite 76-66 contre le Maroc vendredi.

Après examination du joueur, le staff médical n'a pas encore confirmé la nature de la blessure. Le meneur de 31 ans est quant à lui plutôt réaliste sur son état. 

"Le tournoi est fini pour moi, c'est sûr," dit-il à FIBA.basketball.

Il reste néanmoins positif. "J'espère que mes frères sauront compenser mon absence. Il y a tellement de monde qui est venu pour nous soutenir. J'ai le sentiment d'abandonner mon pays."

Les fans centrafricains sont présents en grand nombre pour encourager leurs héros nationaux

"Je suis né soldat et je mourrai soldat. Je suis prêt à affronter n'importe quelle situation," poursuit-il. 

Les Marocains ont battu hier soir l'Angola (60-53) et se sont qualifiés pour les quarts de finale de la compétition. 

Les Fauves savent qu'ils ont leur destin en main, et doivent battre l'Angola obligatoirement ce dimanche pour rejoindre le Maroc dans le Top 8 du continent. Connaissant la grande rivalité historique qui existe entre les deux équipes, cette confrontation aux allures d'une finale s'annonce déjà explosive du côté de Dakar. Le vainqueur de cette confrontation, sera qualifié pour les quarts de finale. 

Michael Mokongo :  Le tournoi est fini pour moi, c'est sûr, je suis né soldat et je mourrai soldat
Retour à l'accueil