La FIBA rejette la proposition de calendrier de l'Euroleague

La Fédération internationale (FIBA) a refusé vendredi la proposition de calendrier présentée la veille par l'Euroligue, afin de permettre aux joueurs des grands clubs européens de participer aux qualifications du Mondial 2019.

Dans un communiqué, la FIBA a rejeté la «prétendue proposition de l'Euroligue» qu'elle qualifie de «tactique de diversion. (...) Le calendrier mondial ne changera pas pour deux journées d'Euroligue». Cette dernière avait programmé des journées à la fin du mois de novembre et en février, en même temps que les fenêtres internationales durant lesquelles auront lieu les qualifications à la prochaine Coupe du monde. Cela empêchait de fait les équipes nationales d'aligner leurs meilleurs joueurs. La solution que proposait l'Euroligue consistait en la suppression de ces deux fenêtres et leur remplacement par une période dédiée aux équipes nationales au mois de juillet.
 
La FIBA et l'Euroligue sont engagées dans une lutte pour le contrôle des compétitions continentales de clubs. Le litige doit être tranché prochainement par l'Union européenne. Jean-Pierre Siutat, le président de la Fédération française (FFBB), avait annoncé jeudi qu'il convoquerait malgré tout les treize joueurs français d'Euroligue (Nando De Colo, Thomas Heurtel, Kévin Séraphin...) pour les deux premiers matches des Bleus, en Belgique (le 24 novembre à Anvers) et contre la Bosnie-Herzégovine (le 27 à Rouen). Il a été suivi vendredi par ses homologues allemand, russe, grec, italien, espagnol et turc, qui ont appelé dans un communiqué l'Euroligue à modifier son calendrier.

Retour à l'accueil