Andrew Wiggins sur sa prolongation : « Je veux juste être sûr »

Depuis quelques jours ont annonce qu’Andrew Wiggins n’a plus qu’à signer sa prolongation de 148 millions de dollars sur 5 ans et qu’il devait le faire avant demain, mais ce ne sera pas le cas. L’ancien numéro 1 de la draft fait un peu traîner les choses.

« Je veux juste être sûr, prendre mon temps. Nous avons jusqu’à la veille de la saison régulière. Donc il n’y a pas besoin de précipiter quoi que ce soit. Je suis confiant à ce sujet. » Wiggins

A l’heure actuelle il n’a même pas d’agent puisqu’il a décidé de se séparer de Bill Duffy, qui lui a négocié ce contrat max.

« Moi et Bill il n’y a aucun souci. Je n’ai rien contre lui. C’était plus une décision business de ma part. Ils n’ont fait que des bonnes choses. Je n’ai que du positif à dire à leur sujet. Je prends ça au jour le jour. » Wiggins

Sans doute pas la meilleure chose au moment de signer une prolongation.

« Ce n’est pas aussi dur que vous pourriez le penser. » Wiggins

Pour beaucoup ils ne méritent pas encore un tel contrat car malgré ses bonnes performances, on attendait une progression plus rapide. Puis surtout il y a Karl-Anthony Towns et Jimmy Butler qui prétendront aussi à un gros contrat dans un futur proche et cela pourrait compliquer les choses au niveau financier. Mais les Wolves n’ont apparemment pas vraiment hésité à mettre le paquet

« Nous avons tous tendance à comparer un joueur à d’autres qui sont dans la ligue depuis 7 ou 8 ans, et on oublie les étapes que ces joueurs ont franchies pour en arriver où ils en sont. Il doit continuer de bosser. Évidement il a une grosse marge de progression. Même chose avec Karl. Il n’y a pas de limite pour eux. » Tom Thibodeau

Toutefois aucun doute sur la conclusion de tout cela

« Minnesota a été super avec moi. Ils ont été loyaux, m’ont fait confiance et avec ce contrat cela signifie qu’ils veulent s’engager. Ils me veulent ici et je veux la même chose. » Wiggins

Quant au coup de pression mis par le propriétaire Glen Taylor, avec qui il a discuté en face à face, il a trouvé ça normal.

« C’était simple, j’ai dit « Ok. » C’est lui qui m’offre tout cet argent. Il peut faire ce qu’il veut. » Wiggins

Via ESPN

Retour à l'accueil