Afrobasket masculin 2017 : Une édition déjà historique

L'Afrobasket 2017 se déroule du 8 au 16 septembre, à Tunis et Dakar. C’est la première fois que deux pays différents accueillent l’Afrobasket. La faute au désistement du Congo puis de l’Angola pour l’organisation de cette édition 2017.

Quoiqu’il arrive, cet Afrobasket 2017 restera dans les annales du basket-ball africain. Pour la première fois, le championnat d’Afrique des nations masculin va en effet avoir lieu dans deux pays différents : la Tunisie et le Sénégal.

La confédération africaine de basket-ball (FIBA Afrique) a toutefois davantage subi que souhaité cette situation. L’Afrobasket 2017 devait initialement avoir lieu du 19 au 30 août dans la banlieue de Brazzaville, à Kintélé, le site des Jeux africains 2015. Mais, s’estimant en trop grande difficulté financière, les autorités congolaises ont renoncé, en avril dernier.

Le Tunisie se propose, le Sénégal dispose

Après plusieurs jours de vaines discussions avec le Congo, la FIBA Afrique s’est donc tournée vers la Fédération angolaise de basket-ball (FAB). Nouveau problème : si la FAB est alors partante, les autorités angolaises, elles, ne sont pas emballées. Les élections générales sont en effet censées avoir lieu en même temps que l’Afrobasket 2017. L’Etat angolais n’a pas voulu avoir à gérer les deux événements à la fois.


La FIBA Afrique a alors fini par accepter l’aide la Tunisie qui n’avait cessé d’offrir ces services. Les Tunisiens avaient organisé la précédente édition, en 2015. Mais la confédération africaine n’avait plus vraiment le choix. Elle a tout de même demandé au Sénégal de prêter main forte.

Les autorités sénégalaises ont accédé à la demande de la FIBA Afrique et surtout de leurs propres joueurs. Pour les « Lions de la Téranga », l’occasion est en effet trop belle de reconquérir le titre continental, vingt ans après leur dernier sacre. Leur pivot-vedette du Sénégal, Gorgui Sy Dieng, a ainsi mis tout son poids dans la balance.

Plusieurs joueurs NBA ont renoncé

Gorgui Dieng (Minnesota) et Daniel Ochefu (Washington) seront d’ailleurs deux des rares joueurs de la Ligue nord-américaine (NBA) présent à l’Afrobasket 2017. Suite aux difficultés d’organisation, plusieurs éléments de la prestigieuse NBA ont en effet renoncé à participer au tournoi biennal. Les Camerounais Luc Mbah A Moute, Pascal Siakam et Joël Embiid ainsi que les Congolais de RDC Bismack Biyombo et Emmanuel Mudiay se faisaient, pour certains, une joie de jouer au Congo voisin.

Mais, entre des polices d’assurance contre les éventuelles blessures non-délivrées et une compétition en septembre, tous ont décidé de faire l’impasse. A ce niveau-là, c’est l’Afrobasket 2017 qui est le grand perdant.

Afrobasket masculin 2017 : Une édition déjà historique
Retour à l'accueil