Privés de Michael Mokongo en raison de blessure contre le Maroc, les Centrafricains se sont montrés décisifs en défense et sur la ligne des lancers francs pour venir à bout de la solide équipe Ougandaise. Le capitaine Max Kouguere a montré l'exemple en tenant à bout de bras l'équipe dans le money-time.

Privés de Michael Mokongo en raison de blessure contre le Maroc, les Centrafricains se sont montrés décisifs en défense et sur la ligne des lancers francs pour venir à bout de la solide équipe Ougandaise. Le capitaine Max Kouguere a montré l'exemple en tenant à bout de bras l'équipe dans le money-time.

Défait par le Maroc hier en ouverture, les Fauves Centrafricains, portés par un excellent Max Kouguere, se sont relevés ce samedi soir au Stadium Marius Ndiaye de Dakar, en battant de justesse l'Ouganda (57-54) au terme d'une rencontre ultra-défensive. Le capitaine de l'équipe nationale Centrafricaine Max Kouguere (16 points et 10 rebonds) a donné la victoire à son pays en inscrivant à lui seul les 11 des 16 derniers points de l'équipe au terme d'un money-time irrespirable où le coaching staff a multiplié des choix tactiques pour contrer les assauts ougandais. Mention spéciale à Séverin Febou, qui aura été redoutable et solide en défense sur Robertson Opong. 

Les Centrafricains très bien en place défensivement, sont passés par tous les états émotionnels avant de débloquer la situation dans les ultimes secondes du match. Max Kouguere (16pts à 4/10 derrière l'arc et 10rbds), Johan Grebongo (14 points) et Jimmy Djimrabaye (10 points et 9 rebonds) étaient  chargés de s'occuper à tour de rôle des meilleurs éléments Ougandais Stanley Ocitti (10pts) et Roberson Opong (15pts à 4/14 au tir) qui n'ont trouvé aucun espace pour mettre en place leur attaque placée.

Solides sur les périmètres et à l'intérieur, les Centrafricains ont montré du caractère pour obliger les Ougandais à prendre de mauvais tirs. Sans Michael Mokongo (blessé), la Centrafrique, soutenue par ses nombreux fans qui ont effectué le déplacement au Stadium Marius Ndiaye de Dakar, s'est appuyée sur son capitaine pour rester dans la partie dès la seconde période. Mais le véritable salut des Fauves est venu de leurs activités défensives dans les 5 minutes, sans doute les minutes les plus cruciales de la rencontre. 

Pour s'ouvrir le chemin des quarts de finale, les Fauves devront obligatoirement battre les Palancas Negras d'Angola dimanche soir. Les Silverbacks n'ont plus leur destin en main, par contre le Maroc si, car une victoire des Lions de l'Atlas ce soir contre l'Angola, et le ticket est assuré pour les quarts de finale.

Les Marocains doivent battre l'Angola ce soir ou l'Ouganda demain pour se qualifier. Dans tous les cas, les Fauves savent qu'ils ont leur destin en main, et doivent battre l'Angola obligatoirement ce dimanche. Connaissant la grande rivalité historique qui existe entre les deux équipes, cette confrontation aux allures d'une finale s'annonce déjà explosive du côté de Dakar. Par contre, pour plier l'Angola, la Centrafrique aura sans doute besoin de tous ses joueurs dont Michael Mokongo qui devrait normalement revenir pour tenir sa place.

NB: en raison d'un problème technique survenu sur le site de FIBA, notre rédaction n'est pas en mesure de vous donner les statistiques du match à l'heure où nous écrivons cet article. Soyez rassurés, on mettra à jour notre article dès que nous aurons toutes les statistiques de la rencontre. Nous vous présentons toutes nos excuses et sachez que ce problème ne relève pas de notre responsabilité. 

Merci pour votre bonne compréhension. 

Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.
Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.

Il faut donner beaucoup de crédit à la des Fauves.

Retour à l'accueil