Les D'Tigers en camp d'entraînement à Lagos au Nigéria peuvent compter également sur Deji Akindele et Daniel Ochefu des Washington Wizards.

Les D'Tigers en camp d'entraînement à Lagos au Nigéria peuvent compter également sur Deji Akindele et Daniel Ochefu des Washington Wizards.

LAGOS (FIBA AfroBasket 2017) – À l'approche du FIBA AfroBasket 2017, nous passons en revue les 16 équipes qui seront présentes du 8 au 16 septembre au Sénégal et en Tunisie.

Équipe : Nigeria

Nike FIBA World Ranking : 16ème

Dernière participation au FIBA AfroBasket : 2015 (champion d'Afrique)

Meilleur résultat obtenu au FIBA AfroBasket : champion du FIBA AfroBasket 2015 en Tunisie avec un bilan de 6-1

Comment l'équipe s'est qualifiée pour le FIBA AfroBasket 2017 : qualification automatique en tant que champion en titre

Histoire/Qualification : le basketball au Nigeria a commencé à la fin des années 1950, grâce à Walid Zabadne. C'est lui qui a fait découvrir et qui a enseigné aux Nigérians la pratique de ce sport, sur le seul terrain de basketball du pays, situé au Syrian Club de Lagos. Une fois la fédération nigériane créée, Zabadne a emmené les jeunes joueurs dans divers tournois en Afrique. Devenu plus tard président de la fédération nigériane de basketball, il est considéré comme le père du basketball au Nigeria. La fédération nationale a rejoint la FIBA en 1964.

Au cours de ces dernières années, les équipes nigérianes ont connu pas mal de succès, et ce grâce à un nombre grandissant de talentueux Nigérians et à la détection et au recrutement opérés parmi les universitaires américains et les joueurs professionnels ayant des origines nigérianes.

Une équipe du Nigeria à forte connotation américaine s'est qualifiée pour la Coupe du Monde FIBA 2006, marquant seulement la seconde apparition de ce pays à une Coupe du Monde FIBA. La compétition a eu lieu au Japon. Le Nigeria a partagé le Groupe A avec l'Argentine, la France, le Liban, la Serbie-Monténégro et le Venezuela. Il y a pris une surprenante troisième place en phase de groupes, avant de s'incliner de justesse contre l'Allemagne en huitième de finale.

Le Nigeria a pris le 14ème rang final, avec le même bilan que la Serbie-Monténégro, alors championne du monde en titre. Il y a cinq ans, le Nigeria est devenu la première nation africaine à se qualifier pour les Jeux Olympiques via le Tournoi de Qualification Olympique FIBA. Aux JO de Londres en 2012, le Nigeria a fini la phase de groupes sur un bilan de 1–4, sa seule victoire survenant contre la Tunisie, championne d'Afrique en titre. Quatre ans plus tard à Rio de Janeiro, le Nigeria a participé à une seconde olympiade consécutive. Le Nigeria est considéré actuellement comme l'une des meilleures nations du continent africain, au même titre que l'Angola et le Sénégal.

L'an passé, le Nigeria est le pays qui a connu la plus forte progression au NIKE FIBA World Rankings en grapillant huit places. En 2015, le Nigeria a remporté la finale du FIBA AfroBasket contre l'Angola, 11 fois titré.

Joueur clé : le capitaine de l'équipe Ike Diogu, seul rescapé de l'édition 2015.

Star montante : le meneur Kelechi Anuna intègre la sélection avec le statut de future star. Il a les qualités pour jouer aux deux postes d'arrières. Il utilise sa taille, sa puissance et sa technique de dribbling pour être efficace en attaque, et il est capable de créer des espaces, tant pour ses coéquipiers que pour lui.

L'équipe : la Tunisie, un des deux sites du FIBA AfroBasket 2017, est un lieu historique pour le basketball nigérian. En effet, c'est là-bas que les Nigérians ont décroché leur toute première couronne continentale il y a deux ans. Une question est sur toutes les lèvres des fans de l'équipe du Nigeria actuellement : la sélection nationale sera-t-elle en mesure de gagner un second FIBA AfroBasket consécutif ?

Même si le Nigeria se rend en Tunisie avec une équipe complètement différente de celle sacrée lors de la dernière édition, il y va avec la ferme intention de défendre son titre.

Alex Nwora, qui vit aux USA, a récemment été nommé à la tête de la sélection à la place de Will Voigt. Le technicien nigérian a emmené avec lui six joueurs évoluant à l'étranger. L'apport des joueurs qui ne disputent pas le championnat national est une des raisons du succès du Nigeria ces dernières années, et il ne devrait pas en être autrement cette fois. Sous les ordres de Nwora, le Nigeria a passé ses deux semaines de préparation au pays.

Prévision : le Nigeria est clairement le favori du Groupe A qu'il partage avec le Mali, la République démocratique du Congo et la Côte d’Ivoire.

Source: Fiba.com

Retour à l'accueil