Afrobasket masculin 2017 : la Tunisie vers un deuxième titre continental ?

TUNIS (FIBA AfroBasket 2017) - À l'approche du FIBA AfroBasket 2017, nous passons en revue les 16 équipes qui seront présentes du 8 au 16 septembre au Sénégal et en Tunisie.

Équipe : Tunisie

NIKE FIBA World Ranking : 21ème (N°2 en Afrique)

Dernière participation au FIBA AfroBasket : 2015 (6 victoires, 1 défaite ; 3ème place)

Meilleur résultat obtenu au FIBA AfroBasket : titrée en 2011

Comment l'équipe s'est qualifiée pour le FIBA AfroBasket 2017 : en gagnant les éliminatoires de la Zone 1 de FIBA Afrique contre le Maroc et l'Algérie.

Histoire/Qualification : même si la Tunisie est actuellement la deuxième meilleure nation africaine au NIKE FIBA World Ranking, il n'en a pas toujours été ainsi. À une certaine époque, les Tunisiens rentraient systématiquement au pays déçus par leur médiocre niveau de performance au FIBA AfroBasket. Il aura fallu une décennie pour que les Africains du Nord passent du statut d'équipe moyenne à celle de dominante sur le continent. Ayant pris part à neuf des dix dernières éditions du tournoi continental (absente en 1997), la Tunisie a su trouver régularité et continuité pour lui permettre de changer le cours de son histoire dans le basketball.

Ainsi, la troisième place à l'issue du FIBA AfroBasket 2009 - et la participation l'année suivante à la Coupe du Monde FIBA - n'a pas été une surprise. En finale de l'édition 2011, la Tunisie a renversé l'Angola, remportant du coup son premier sacre continental et gagnant par la même occasion le droit d'aller disputer les JO de Londres 2012.

La décision de co-organiser cette année le FIBA AfroBasket 2017 (avec le Sénégal) est survenue quelques mois après que la Tunisie a battu les rivaux locaux du Maroc et d'Algérie dans les éliminatoires de la Zone 1 de FIBA Afrique. C'est la troisième fois que la Tunisie accueille le tournoi, après 1987 et 2015.

Joueurs clés : Makram Ben Romdhane et Mourad El Mabrouk sont les joueurs clés de la sélection et ils incarnent le caractère de cette équipe.

Stars montantes : Omar Abada et Mohamed Adam Rassil. Alors que le premier - un meneur qui évolue avec l'Étoile Sportive de Radès - est sur le point de prendre part à son second FIBA AfroBasket, le deuxième - un ailier de 19 ans - s'est fait remarquer avec les sélections nationales jeunesse et entend bien avoir un impact avec l'équipe senior.

L'équipe : comme mentionné plus tôt dans cet article, la régularité est la raison principale des bons résultats obtenus ces dernières années. Les co-hôtes de ce FIBA AfroBasket 2017 ont toutefois opéré un changement majeur à la tête de l'équipe. Adel Tlatli - qui a coaché la formation durant plus de dix ans - s'est retiré, cédant sa place au coach Mario Palma, quadruple vainqueur du FIBA AfroBasket avec l'Angola.

Salah Mejri et Michael Roll - cruciaux pour la Tunisie lors du FIBA AfroBasket 2015 - ne seront pas là cette fois (blessure et raisons personnelles). Bien que les absences conjuguées de Tlatli, Mejri et Roll semblent peser lourd dans la balance, la Tunisie n'en a pas moins affiché de grandes ambitions.

Palma a tout entrepris pour empêcher que ses joueurs se sentent trop mis sous pression durant la compétition à domicile. Il y a deux ans, les Tunisiens ont atteint les demi-finales sans perdre le moindre de ses cinq matches avant de trébucher face à l'Angola, à l'issue d'un match inhabituel pour l'ancien champion d'Afrique, particulièrement maladroit en attaque. Et même si l'équipe a su immédiatement se remobiliser dans le match pour la 3ème place contre le Sénégal, elle a quitté la compétition avec un gros sentiment d'inachevé.

Prévision : les Tunisiens ont clairement annoncé la couleur : ils veulent récupérer la couronne africaine. Le classement de la Tunisie au NIKE FIBA World Rankings résume bien son niveau de compétitivité. Elle est capable de se glisser au moins jusqu'en demi-finale et, qui sait, même de soulever le trophée récompensant les vainqueurs le samedi 16 septembre.

Source : Fiba.com

Retour à l'accueil